Volet Réseau sentinelle azote (maïs-grain) – Agrisolutions climat

(Les inscriptions sont terminées pour la saison 2022.)

 

Le Réseau sentinelle azote dans le maïs-grain est né d’une initiative des Producteurs de grains du Québec, en 2018. Une cinquantaine de fermes par année pouvaient depuis participer au projet. Le financement de l’initiative Agrisolutions climat* par Agriculture et Agroalimentaire Canada permet d’élargir la portée du projet à près de 300 fermes participantes par année.

L’objectif du Réseau sentinelle azote dans le maïs-grain est toujours d’optimiser la fertilisation azotée par l’adoption de pratiques de gestion bénéfiques en matière de fertilisation. Les producteurs et les conseillers participant au Réseau reçoivent une compensation financière (bonifiée) pour les deux prochaines années.

Une bande sentinelle (bande-témoin) est implantée dans le champ à l’essai. La bande sentinelle reçoit une application d’azote au démarreur seulement. Le reste du champ de maïs-grain reçoit une fertilisation complète (applications au démarreur et en post-levée).

Au cours de la saison, plusieurs analyses de sol sont effectuées à des stades de croissance spécifiques du maïs-grain afin de mesurer la teneur en nitrates dans la bande sentinelle et dans le reste du champ. Les rendements dans la bande sentinelle et dans le reste du champ de maïs-grain sont comparés en fin de saison. Cette démarche permettra d’évaluer la capacité du sol à fournir de l’azote à la culture. S’il y a un faible écart entre les rendements obtenus dans la bande témoin et dans le reste du champ, c’est que la réponse à l’apport azoté appliqué en post-levée est faible. La fertilisation azotée peut alors être ajustée à la baisse sans affecter significativement les rendements. En préconisant un apport azoté optimal, il est possible de réduire les émissions de gaz à effet de serre en lien avec l’application de fertilisants azotés, tout en réduisant les coûts de fertilisation azotée pour le producteur.

De plus, un nouveau volet (volet Sentinelle+, optionnel) a été ajouté au projet Réseau sentinelle azote en 2022. Ce volet est offert sur une base volontaire. Cet ajout vise à obtenir une indication complémentaire de la réponse du maïs-grain à la fertilisation azotée. Les informations ainsi obtenues permettront éventuellement de procéder à des ajustements en lien avec la fertilisation. Les producteurs et les conseillers qui souhaitent comparer l’effet de plusieurs doses d’azote peuvent adhérer à ce volet. Le volet Sentinelle+ inclut également l’implantation d’une bande témoin qui reçoit de l’azote uniquement au démarreur.

 

Deux options sont donc offertes, au choix du conseiller et avec l’accord du producteur :

  • Le volet Sentinelle, qui conserve le protocole mis en place depuis 2018 :
    • Une bande témoin est délimitée et reçoit une fertilisation azotée au démarreur seulement;
    • Le reste du champ reçoit la fertilisation azotée recommandée par le conseiller.

 

  • Le volet Sentinelle+ (optionnel, sur une base volontaire), qui permet de comparer plusieurs traitements :
    • Une bande témoin est délimitée et reçoit une fertilisation azotée au démarreur seulement;
    • Trois bandes adjacentes sont délimitées et reçoivent différentes fertilisations azotées :
      • L’apport total pour chacune des bandes adjacentes est déterminé au préalable en concertation avec le conseiller et le producteur, selon la situation de l’entreprise. Par exemple, ces apports pourraient être de 160, 200 et 240 kg d’azote par hectare;
    • Le reste du champ reçoit la fertilisation azotée recommandée par le conseiller.

 

Rémunération et conditions de paiement

Pour les travaux réalisés dans le cadre de ce projet :

  1. Le producteur participant à l’essai reçoit :
    • Une compensation financière de 450 $ pour perte de rendement;
    • Une compensation équivalente à deux jours de travail, à un taux journalier de 350 $, pour un maximum de 700 $ par année;
    • Une compensation des frais de déplacement pour assister à une journée de démonstration (50 $).
    • Le producteur reçoit les mêmes compensations, qu’il ait choisi le volet Sentinelle ou le volet Sentinelle+.

 

  1. Le conseiller est rémunéré selon un taux journalier de 560 $, pour un maximum de :
    • Cinq jours pour l’accompagnement au volet Sentinelle;
    • Six jours pour l’accompagnement au volet Sentinelle+.
    • Les conseillers non affiliés aux clubs-conseils en agroenvironnement ne sont pas rémunérés, seul le producteur l’est.

 

  1. Le conseiller reçoit une compensation pour les déplacements de son lieu de travail au site de suivi (aller-retour). Applicable au volet Sentinelle uniquement et pour les conseillers affiliés aux clubs-conseil en agroenvironnement.

 

Pour connaître les détails concernant les conditions générales pour l’entreprise participante et le choix du site, consultez le document « Conditions de participation au volet Sentinelle azote dans le maïs-grain 2022 ».

 

* Ce projet est financé en partie par le ministère de l'Agriculture et Agroalimentaire Canada sous le programme Solutions agricoles pour le climat (SAC) – Fonds d’action à la ferme pour le climat (FAFC).

 

 

Pour informations supplémentaires et inscription:

Joannie D’Amours, agente de projet

jdamours@pgq.ca / 450 679-0540, poste 8202

 


Documents à télécharger

 

Visionner la présentation du volet (rencontre du 29 avril 2022) :

 


Pour aller plus loin

Voir le Volet culture de couverture – Agrisolutions climat

Visiter le site Web d'Agriclimat