L'Écho-Marché - Février 2021

L'Écho-Marché

 

L'Écho-Marché est le bulletin mensuel du Service d’information sur les marchés. Il fait le point sur les événements du mois qui ont fait réagir le marché des grains. Il est publié le premier jour ouvrable de chaque mois.


Dernière édition : Février 2021

Date de publication : 1er mars 2021

 

LE RAPPORT MENSUEL DE l’USDA

Le rapport mensuel de l’USDA sur les offres et demandes mondiales de grains est neutre : il comporte très peu de changements et ces derniers sont mineurs. Les contrats à terme du maïs ont fortement réagi à la baisse en raison de la faible hausse des exportations américaines de maïs.

Maïs

Les exportations américaines de maïs ont augmenté de 50 millions de boisseaux (Mbu) pour se situer à 2 600 Mbu, ce qui se traduit par des baisses similaires des stocks. Les stocks de fin se sont inclinés à 1 502 Mbu. Le prix moyen s’est apprécié de 0,10 $ US/bu pour s’établir à 4,30 $/bu.

Sur la scène mondiale, les importations chinoises de maïs se sont redressées de 6 millions de tonnes (Mt) pour s’établir à 24 Mt, la Chine devenant ainsi pour la première fois le plus grand importateur de maïs. Toutefois, les importations ont diminué en Union européenne, au Japon et en Corée du Sud. Les stocks mondiaux se sont élevés de 2,7 Mt, principalement en raison de la hausse des stocks en Chine.

Soya

Les exportations américaines de soya se sont élevées de 20 Mbu pour s’établir à 2 250 Mbu, entrainant ainsi une diminution des stocks de la même quantité, pour les situer à 120 Mbu. Les jours d’utilisation ont chuté à 10, ce qui pourrait indiquer d’éventuelles ruptures de stock cet été chez certains utilisateurs américains. Le prix moyen reste inchangé à 11,15 $ US/bu.

À l’international, les changements sont minimes. Les stocks se sont inclinés de 0,95 Mt, à cause avant tout de la baisse des stocks aux États-Unis.

Blé

Seul le prix a changé dans l’offre et la demande aux États-Unis. Celui-ci s’est renforcé de 0,15 $ US/bu pour se situer à 5 $ US/bu.

Sur l’échiquier mondial, les exportations de blé ont augmenté de 500 000 tonnes pour l’Union européenne de même que pour l’Argentine. Les inventaires mondiaux de blé ont chuté de 9 Mt en raison de la hausse de la demande pour l’alimentation animale.

 

 


 * Estimations ** Prévisions

Source: USDA - 9 février 2021

 


 

LES PERSPECTIVES DE L'USDA

Lors de sa présentation annuelle des perspectives agricoles (Outook), l’USDA a dévoilé ses prévisions sur l’offre et la demande pour 2021-2022. Les superficies ensemencées sont projetées à 92 millions d’acres (Ma) de maïs, 90 Ma de soya et 45 Ma de blé. Le cumul des superficies de maïs et de soya serait un record. Les superficies de blé sont les plus faibles en plus d’un siècle, ce qui confirme un désintérêt des producteurs américains pour cette céréale au profit du maïs et du soya, une tendance déjà installée depuis plusieurs années. L’USDA prévoit également d’excellents rendements. Toutefois, les stocks de fin pour 2021-2022 risquent d’être comparables à ceux de 2020-2021, c’est-à-dire très serrés. Le prix moyen devrait s’incliner de 0,10 $ US/bu pour le maïs, et s’apprécier de 0,10 $ US/bu pour le soya et de 0,50 $ US/bu pour le blé, afin de s'établir respectivement à 4,20 $ US/bu, 11,25 $ US/bu et 5,50 $ US/bu.

 

L'AMÉRIQUE DU SUD

Au Brésil, le battage du soya avance péniblement à la suite des pluies abondantes des dernières semaines. En date du 18 février, la récolte n’était terminée qu’à 15 %, soit le rythme de progression le plus lent des 10 dernières années. Ce retard des récoltes se répercute sur les semis de la deuxième récolte de maïs (safrinha) qui sont complétés à 20 %, comparativement à la moyenne quinquennale à 40 %.

En Argentine, février risque d’avoir été le mois le plus sec en 30 ans. La condition de bonne à excellente se situe à 19 % pour le soya et 24 % pour le maïs, tandis que l’an passé, elle s’établissait respectivement à 66 et 61 %.

 

LE MARCHÉ LOCAL

Les bases du maïs se sont appréciées en février, tant pour une livraison immédiate que pour la nouvelle récolte. Celles-ci se sont élevées de 0,06 $ US/bu (0,21 $ CA/bu) pour livraison immédiate et 0,07 $ US/bu pour livraison à la récolte (0,12 $ CA/bu), se situant respectivement à 0,54 $ US/bu (2,20 $ CA/bu) et 0,30 $ US/bu (1,61 $ CA/bu). Les bases de soya ont augmenté de 0,13 $ US/bu (0,23 $ CA/bu) pour livraison immédiate, tandis que celles pour livraison à la récolte se sont légèrement redressées de 0,03 $ US/bu (0,10 $ CA/bu), s’établissant à 0,04 $ US/bu (3,82 $ CA/bu) et -0,13 $ US/bu (3,04 $ CA/bu), respectivement.

 

 


LES PRIX LOCAUX

Le tableau et le graphique suivants présentent l'évolution du prix au comptant du maïs et du soya par période de livraison.

1- MAÏS ET SOYA

 Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er mars 2021



 SourceMarché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er mars 2021

 

2- CÉRÉALES

Le tableau suivant indique l’évolution du prix courant des céréales et de celui du canola au cours des derniers mois. En consultant directement les diffusions du marché local, vous pourrez observer les prix minimums et les maximums.

Évolution du prix courant des céréales et du canola par mois

Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er mars 2021


 

Rapports à surveiller en mars :

 

 


 

Service de l'information sur les marchés

Téléphone: 450 679-0540