L'Hebdo - 12 octobre 2021

L'Hebdo est le bulletin hebdomadaire du Service d'information sur les marchés des Producteurs de grains du Québec. Il fait le point sur les faits saillants des marchés pour la semaine.


Dernière édition : Semaine du 4 au 8 octobre 2021

Date de publication : Le 12 octobre 2021

 

Les contrats à terme ont été sous la pression de la bonne progression du battage aux États-Unis. La Chine n’a pas été très présente sur les marchés américains, ce qui pourrait s’expliquer par les tensions diplomatiques entre les deux pays. La représentante au Commerce des États-Unis, Mme Katherine Tai, a dévoilé lundi sa stratégie de négociation avec la Chine à la suite de son analyse en profondeur des politiques commerciales de Washington envers Pékin. En résumé, les négociations se concentreront sur la non-atteinte des objectifs chinois en matière d'achats de biens et services américains, selon la phase 1 de l’accord signé en début 2020, tout en maintenant la majorité des tarifs. Les tensions diplomatiques entre Pékin et Taiwan seraient les plus importantes des 40 dernières années, ce qui explique l’intervention des États-Unis cette semaine. En somme, les relations entre Washington et Pékin se détériorent. Le prix du baril de pétrole brut s’est enflammé à la Bourse et vaut maintenant près de 80 $ US en raison de la stratégie de l’OPEP+ de maintenir une croissance graduelle de sa production et à la demande croissante de la Chine pour le charbon. Le dollar canadien s’est alors apprécié pour se situer à environ 0,80 $ US.

Comparativement à la moyenne quinquennale, les récoltes aux États-Unis sont complétées à 29 % pour le maïs (+7 %) et 34 % pour le soya (+8 %). Les semis de blé d’automne sont terminés à 47 %; une avance de 1 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Les États-Unis ont réalisé de bonnes ventes hebdomadaires de grains à l'exportation. Celles-ci ont totalisé 333 000 tonnes de blé, 1,04 million de tonnes (Mt) de soya et 1,27 Mt de maïs. Par ailleurs, l’USDA a annoncé des ventes de 314 000 tonnes de maïs et de 261 000 tonnes de soya au Mexique. Il est intéressant de noter que les ventes cumulées de soya en 2021-2022 s’établissent à 25,3 Mt, comparativement à 40,5 Mt l’an passé. La production américaine d’éthanol s’est fortement redressée, soit de 64 000 barils par jour, pour se situer à 978 000 barils par jour, ce qui demeure sous les valeurs normales d’avant la pandémie, mais tout de même supérieur aux 920 000 barils par jour des 6 dernières semaines. De plus, les stocks ont diminué de 289 000 barils.

Le ministère de l’Agriculture brésilien prévoit que les superficies ensemencées connaitront une croissance de 2,5 % pour le soya et de 4,8 % pour le maïs. Par conséquent, les récoltes brésiliennes devraient atteindre des niveaux records en 2022, soit 141 Mt de soya et 116 Mt de maïs. Les prévisions de l’USDA s’établissent à 144 Mt de soya et 118 Mt de maïs.

Un organisme de règlementation de la sécurité sanitaire du Mexique a rejeté la demande d’approbation d’une nouvelle variété de maïs américain génétiquement modifié (GM), par principe de précaution, étant donné la résistance de cette variété au glyphosate et le fait que Bayer a dû répondre en justice d’allégations selon lesquelles son herbicide à base de glyphosate causerait le cancer. Le Mexique est autosuffisant en ce qui a trait au maïs blanc utilisé pour les tortillas, mais dépend du maïs GM pour alimenter son bétail, et les variétés de ce dernier doivent être autorisées.

Les météorologues estiment que La Niña gagnera en force cet automne. Cela se traduira par du temps sec dans le sud du Brésil et en Argentine. Les producteurs argentins risquent alors de retarder leurs ensemencements de soya afin d’éviter le stress par manque d’eau lors des phases critiques de son développement.

La progression du battage au Québec et la remontée du dollar canadien ont exercé une pression sur les bases locales. Celles du maïs ont commencé la semaine à 2,87 $ CA/bu pour livraison immédiate et 2,12 $ CA/bu pour livraison à la récolte, et elles l’ont terminée à 2,55 et 2,05 $ CA/bu, respectivement. La base du soya a quant à elle débuté à 3,57 $ CA/bu et a conclu la semaine à 3,32 $ CA/bu.

 

Évolution des contrats à terme du maïs et du soya à la Bourse de ChicagoSource  : REUTERS