Communiqué de presse - 13 mai 2024

Les Producteurs de grains du Québec (PGQ) se réjouissent de l’annonce, par le gouvernement fédéral d’un investissement de 5,7 millions de dollars dans la grappe de recherche

LES PRODUCTEURS DE GRAINS DU QUÉBEC SE RÉJOUISSENT DE L’ANNONCE PAR LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL D’UN INVESTISSEMENT DE 5,7 M$ DANS LA RECHERCHE SUR LES GRAINS

 

Longueuil, le 13 mai 2024 – Les Producteurs de grains du Québec (PGQ) se réjouissent de l’annonce, par le gouvernement fédéral, d’un investissement de 5,7 millions de dollars dans la grappe de recherche agroscientifique dédiée au secteur des grains pour les cultures de l’avoine, du maïs et du soya. À cet investissement d’une durée de cinq ans (qui s’inscrit dans le cadre du Partenariat canadien pour une agriculture durable), les associations de producteurs et les partenaires ajouteront des contributions supplémentaires de 4,8 millions de dollars, portant ainsi l’investissement total dans ces grappes à 10,5 millions de dollars.

 

« Les Producteurs de grains du Québec sont heureux de constater que le gouvernement du Canada reconnaît l’importance de la recherche dans le secteur des grains et, par le fait même, que la collaboration industrie-gouvernement est essentielle pour améliorer les pratiques agricoles et la création de nouvelles variétés de cultures performantes, résistantes aux ravageurs et adaptées aux changements climatiques », déclare M. Christian Overbeek, président des Producteurs de grains du Québec.

 

Soulignons que la collaboration de l’Alliance de recherche sur les cultures commerciales du Canada (ARCCC), qui regroupe plusieurs organismes agricoles provinciaux et partenaires de l’industrie et dont les Producteurs de grains du Québec sont l’un des membres fondateurs, a été déterminante pour cette démarche de cofinancement. Permettant un effet de levier, le modèle de financement de la recherche par l’entremise de coalitions comme l’ARCCC a prouvé son efficacité depuis sa mise en place.

 

« L’engagement dans un financement à long terme permet d’atteindre des résultats probants, répondant à la fois aux besoins des marchés, aux attentes des producteurs et aux objectifs des stratégies collectives de réduction des émissions de GES. La diversification des cultures et l’amélioration des rotations des cultures contribuent à ces stratégies. Nous considérons que la réduction des GES est le fruit des recherches et des actions entreprises en amont, et nous déplorons que, pour ce cadre stratégique agricole, la réduction des GES soit un objectif en soi et constitue un critère d’acceptation du financement d’activités de recherche, ce qui réduit considérablement les budgets de certains projets et génère même des refus de projets de recherche par le gouvernement fédéral. Somme toute, nous sommes reconnaissants de cet appui à la recherche, qu’on espère néanmoins voir se bonifier dans le futur », ajoute M. Overbeek.

 

Rappelons que le Québec est un important producteur de soya et de maïs, avec une production dépassant les 1,2 million de tonnes en 2023 pour le premier et les 3,3 millions de tonnes pour le second. En ce qui concerne l’orge et l’avoine, les producteurs de grains québécois ont récolté au total plus de 200 000 tonnes de ces deux grains durant la dernière année. Ces cultures représentent la principale source d’alimentation des animaux d’élevage et servent de bases à de nombreuses chaînes de valeur de produits alimentaires et industriels.

 

À noter que l’annonce d’aujourd’hui a été faite par le député de Guelph en Ontario, M. Lloyd Longfield.

 

Producteurs de grains du Québec

Les Producteurs de grains du Québec représentent quelque 9 500 productrices et producteurs présents dans toutes les régions du Québec. Ils cultivent plus d’un million d’hectares de terre, pour un chiffre d’affaires annuel de plus de 2 milliards de dollars. Les producteurs québécois produisent et commercialisent principalement des grains de céréales (maïs, blé, orge, avoine) et d’oléagineux (soya, canola). La production et la transformation de grains représentent ensemble plus de 20 000 emplois au Québec.

 

- 30 -

 

Source

Producteurs de grains du Québec

pgq.ca

 

Version PDF du communiqué