Sondage sur l’avancement des semis

Sondage sur l’avancement des semis

[MISE À JOUR LE 25 MAI 2020]

 

25 mai 2020 - Le 18 mai, les Producteurs de grains du Québec ont acheminé un sondage de 10 questions à près de 4000 producteurs abonnés à leur infolettre hebdomadaire. En date du 22 mai, 222 d’entre eux y ont répondu. Voici les principaux résultats.

État d’avancement pour la province

  • Maïs : 95%
  • Soya : 85%
  • Blé : 72%
  • Orge : 57%
  • Avoine : 36%
  • Canola : 20 %

 

Maïs
par régions en moyenne d’avancement

  • Abitibi-Témiscamingue : 50%
  • Centre-du-Québec : 91%
  • Chaudière-Appalaches : 66%
  • Est du Québec : 0%
  • Estrie : 85%
  • Lanaudière : 99%
  • Mauricie : 89%
  • Rive-Nord : 50%
  • Montérégie Nord : 100%
  • Montérégie Sud-Est : 99%
  • Montérégie Ouest : 99%
  • Outaouais-Laurentides : 100%

 

Soya
par régions en moyenne d’avancement

  • Centre-du-Québec 87%
  • Chaudière-Appalaches 57%
  • Estrie 67%
  • Lanaudière 89%
  • Mauricie 67%
  • Rive-Nord 43%
  • Montérégie Nord 99%
  • Montérégie Sud-Est 93%
  • Montérégie Ouest 98%
  • Outaouais-Laurentides 97%
  • Saguenay-Lac-St-Jean 0%


Blé
par régions en moyenne d’avancement

  • Abitibi-Témiscamingue 10%
  • Centre-du-Québec 86%
  • Chaudière-Appalaches 83%
  • Est du Québec 35%
  • Estrie 67%
  • Lanaudière 98%
  • Mauricie : 97%
  • Rive-Nord 67%
  • Montérégie Nord 100%
  • Montérégie Sud-Est 86%
  • Montérégie Ouest 100%
  • Outaouais-Laurentides 67%
  • Saguenay-Lac-St-Jean 4%


Orge
par régions en moyenne d’avancement

  • Abitibi-Témiscamingue 100%
  • Centre-du-Québec 60%
  • Chaudière-Appalaches 74%
  • Est du Québec 30%
  • Estrie 100%
  • Lanaudière 100%
  • Mauricie 100%
  • Rive-Nord 100%
  • Montérégie Nord 100%
  • Montérégie Sud-Est 88%
  • Montérégie Ouest 100%
  • Outaouais-Laurentides 50%
  • Saguenay-Lac-St-Jean 27%

 

Avoine
par régions en moyenne d’avancement

  • Abitibi-Témiscamingue 30%
  • Centre-du-Québec 83%
  • Chaudière-Appalaches 76%
  • Est du Québec 0%
  • Estrie 50%
  • Lanaudière 100%
  • Mauricie 100%
  • Rive-Nord 50%
  • Montérégie Nord 0%
  • Montérégie Sud-Est 80%
  • Montérégie Ouest 50%
  • Outaouais-Laurentides 33%
  • Saguenay-Lac-St-Jean 33%


Canola
par régions en moyenne d’avancement

  • Abitibi-Témiscamingue 0%
  • Centre-du-Québec 33%
  • Chaudière-Appalaches 33%
  • Estrie 0%
  • Mauricie 50%
  • Rive-Nord 50%
  • Montérégie Nord 0%
  • Montérégie Sud-Est 0%
  • Outaouais-Laurentides 0%
  • Saguenay-Lac-St-Jean 10%

19 mai 2020 - À l’aide d’un court sondage, les Producteurs de grains du Québec aimeraient brosser le portrait de l’avancement des ensemencements dans la province. Cet exercice servira aussi à répertorier d’éventuels impacts liés à la COVID-19. Nous vous remercions de prendre le temps d’y répondre.


Le 1er mai, les Producteurs de grains du Québec ont acheminé un sondage de 10 questions à 3815 producteurs. En date du 8 mai, 698 d’entre eux y ont répondu. Voici les principaux résultats.

 

Résumé

En moyenne, les semis sont complétés ou amorcés chez 14 % des quelque 698 répondants du sondage :

  • environ 6 % des répondants ont amorcé leurs semis (23 % pour le maïs, 9 % pour le soya, 4 % pour le blé, 1 % pour l’orge, 2 % pour l’avoine, 0,2 % pour le canola et 2 % pour les autres grains).
  • 28 % n’ont pas du tout commencé leurs semis.
  • 8 % des répondants ont complété tous leurs ensemencements.

 

Maïs

  • 10 % des répondants ont complété leur semis.
  • 23 % ont débuté leur semis.
  • 43 % n’ont pas commencé les ensemencements.
  • 24 % ne prévoient pas semer de maïs.

Par régions : sans surprise, les semis de maïs sont largement amorcés en Montérégie et débutent en Estrie, dans le Centre-du-Québec et en Mauricie.

 

Soya

  • 2 % des répondants ont complété leur semis.
  • 9 % ont débuté leur semis.
  • 68 % n’ont pas commencé les ensemencements.
  • 21 % ne prévoient pas semer de soya.

Par régions : tout comme pour les semis de maïs, la Montérégie a pris de l’avance avec le soya bien que les opérations ne soient pas très avancées, avec 10 % des répondants qui ont débuté leurs semis prévus.

 

Blé

  • 26 % des répondants ont complété leur semis.
  • 4 % ont débuté leur semis.
  • 21 % n’ont pas commencé les ensemencements.
  • 49 % ne prévoient pas semer de blé.

Par régions : outre la Montérégie, les semis de blé sont amorcés dans les régions suivantes : Estrie, Lanaudière, Centre-du-Québec, Mauricie, Outaouais-Laurentides, Rive-Nord et Chaudière-Appalaches.

 

Orge

  • 7 % des répondants ont complété leur semis.
  • 1 % ont débuté leur semis.
  • 15 % n’ont pas commencé les ensemencements.
  • 77 % ne prévoient pas semer d’orge.

Régions où les semis sont commencés : Montérégie, Centre-du-Québec, Estrie, Lanaudière, Mauricie, Est du Québec, Chaudière-Appalaches.

 

Avoine

  • 5 % des répondants ont complété leur semis.
  • 2 % ont débuté leur semis.
  • 23 % n’ont pas commencé les ensemencements.
  • 70 % ne prévoient pas semer d’avoine.

Régions où les semis sont commencés : Montérégie, Centre-du-Québec, Estrie, Lanaudière, Mauricie, Outaouais-Laurentides et Chaudière-Appalaches.

 

Canola

  • 0,3 % des répondants ont complété leur semis.
  • 0,2 % ont débuté leur semis.
  • 8 % n’ont pas commencé les ensemencements.
  • 91,5 % ne prévoient pas semer de canola.

Les semis ont débuté timidement en Montérégie Nord et Montérégie Sud-Ouest.

 

Autres grains

  • 6 % des répondants ont complété leur semis.
  • 2 % ont débuté leur semis.
  • 16 % n’ont pas commencé les ensemencements.
  • 76 % des répondants ne prévoient pas semer d’autres grains.
  • Les autres grains : mélanges fourragers, seigle, haricots, pois et sarrasin.

Régions où les semis sont commencés : Montérégie, Centre-du-Québec, Lanaudière, Mauricie, Estrie, Chaudière-Appalaches et Est du Québec.

 

Provenances des répondants

 

Impacts de la COVID-19

  • 14 % de répondants éprouvent des problèmes liés à la pandémie actuelle.

 

Parmi les « autres » problèmes identifiés :

  • diminution du prix des grains, particulièrement le maïs;
  • délais plus longs pour réparer la machinerie;
  • délais de livraison (pièces, semences);
  • baisse du quota laitier;
  • problématique de retards dans les abattoirs de porcs et de baisse du prix.