Publié le: 01 février 2024

L'Écho-Marché

 

L'Écho-Marché est le bulletin mensuel du Service d’information sur les marchés. Il fait le point sur les événements du mois qui ont fait réagir le marché des grains. Il est publié le premier jour ouvrable de chaque mois.


Dernière édition : Janvier 2024

Date de publication : 1er février 2024

 

LE RAPPORT MENSUEL DE l’USDA

Le rapport mensuel de l’USDA a été baissier, engendrant une baisse importante des contrats à terme depuis sa publication. Les récoltes de maïs et de soya aux États-Unis ont augmenté en raison de la croissance des rendements finaux, bien que les superficies récoltées aient diminué.

MAÏS

Les superficies de maïs aux États-Unis ont diminué : de 300 000 acres (a) pour celles ensemencées et de 600 000 a pour celles récoltées. Le rendement a rebondi de 2,4 boisseaux à l’acre (bu/a) pour se situer à 177,3 bu/a. La production s’est élevée de 108 millions de boisseaux (Mbu) pour atteindre un niveau record de 15,34 milliards de boisseaux (Gbu), une hausse 1,69 Gbu par rapport à l’an passé ! La demande de maïs a été rehaussée : de 25 Mbu pour la consommation animale et de 50 Mbu pour l’éthanol. En 2024, les stocks se sont renforcés de 31 Mbu pour s’établir à 2 162 Mbu. Le prix moyen aux producteurs s’est déprécié de 0,05 $/bu pour se situer à 4,80 $/bu.

La production brésilienne de maïs a reculé de 2 millions de tonnes (Mt) pour s’établir à 127 Mt, ce qui se traduit par une diminution de 1 Mt des exportations. La production chinoise a été redressée de 11,84 Mt en raison de nouvelles données chinoises sur les superficies et le rendement. Les importations et la consommation de l’Union européenne ont été toutes deux revues à la baisse de 1 Mt. Les stocks se sont accrus de 10 Mt, principalement en raison d’une hausse des stocks en Chine.

 

SOYA

La superficie récoltée du soya aux États-Unis a diminué de 400 000 a, tandis que le rendement s’est redressé de 0,7 bu/a pour s’établir à 50,6 bu/a. La production s’est accrue de 36 Mbu pour se situer à 4,16 Gbu. Les stocks ont été renforcés de 35 Mbu pour atteindre 280 Mbu, ce qui demeure très serré. Le prix moyen aux producteurs s’est déprécié de 0,15 $/bu pour équivaloir à 12,75 $/bu.

La production du Brésil a reculé modestement de 4 Mt en raison de la sècheresse pour s’établir tout de même à un niveau quasi record de 157 Mt. La récolte de l’Argentine a été corrigée en hausse de 2 Mt, ce qui se traduit par une croissance de 1 Mt des exportations de tourteau de soya argentin. Les stocks mondiaux ont été élevés de 0,39 Mt.

 

BLÉ

La demande fourragère de blé aux États-Unis a été revue en hausse de 24 Mbu en 2021-2022, diminuant ainsi les stocks de fin de la même quantité, et la demande fourragère en 2022-2023 s’est affaiblie de 12 Mbu, entrainant donc une baisse des stocks de 12 Mbu en 2023. Les stocks de 2024 ont été abaissés de 11 Mbu, atteignant 648 Mbu. Le prix moyen pour tous blés confondus en 2023-2024 s’est déprécié de 0,10 $/bu pour s’établir à 7,20 $/bu.

Les productions de blé ont augmenté de 1 Mt en Russie (soit un niveau record de 91 Mt) et de 0,9 Mt en Ukraine. Les exportations ont été rehaussées de 0,5 Mt en Australie et au Canada, de 1 Mt en Russie et de 1,5 Mt en Ukraine, tandis qu’elles ont diminué de 1 Mt dans l’Union européenne. Les stocks mondiaux ont été redressés de 1,83 Mt.

 
 * Estimations ** Prévisions

Source: USDA - 12 janvier 2024

 

 

 

LES EXPORTATIONS AUX ÉTATS-UNIS

Les ventes à l’exportation et les exportations sont toutes deux faibles par rapport à la moyenne des cinq dernières années dans un contexte où les États-Unis ne sont plus le plus grand exportateur des trois principaux grains sur la planète. D’ailleurs, les déclarations de ventes quotidiennes de 100 000 tonnes rapportées par l’USDA ont été assez tranquilles en janvier alors qu’elles étaient foisonnantes en décembre dernier. Les ventes à l’exportation aux États-Unis sont inférieures à la moyenne quinquennale de 12 % pour le blé, de 5 % pour le maïs et de 10 % pour le soya. Les exportations totales pour l’année en cours accusent un retard de 23 % pour le blé, de 5 % pour le maïs et de 15 % pour le soya.

 

LA DEMANDE CHINOISE

En 2023, les importations chinoises se sont accrues de 11 % pour le soya (99,41 Mt), de 32 % pour le maïs (27,13 Mt) et de 22 % pour le blé (12,1 Mt) par rapport à l’an dernier. Cette croissance est due aux faibles prix des grains au Brésil en 2023. Les exportations brésiliennes de soya vers la Chine ont augmenté de 29 % comparativement à l’année dernière, tandis que celles des États-Unis ont chuté de 13 % pour les situer respectivement à 69,95 Mt et 24,17 Mt. Cela représente une part de marché de 70 % pour le Brésil et de 24 % pour les États-Unis. Par contre, les importations de soya pour le premier trimestre de 2024 sont estimées en baisse de 20 % par rapport à l’année précédente, en raison de la faible demande du secteur porcin. Le troupeau porcin a diminué de 4,1 % en 2023 comparativement à l’année dernière et le troupeau de truies de 5,7 %.

 

L'AMÉRIQUE DU SUD

Des pluies sont tombées durant la première moitié de janvier au Brésil et en Argentine, atténuant ainsi les craintes quant à la production. Par la suite, le temps sec a permis à la récolte de soya au Brésil de partir sur les chapeaux de roues : elle est complétée à 11 % comparativement à 5 % l’an passé. Il en est de même pour les semis de maïs safrinha : terminés à 11 % contre 5 % l’année dernière. En Argentine, les estimations des récoltes ont été rehaussées de 1 % pour le soya et de 3 % pour le maïs, comparativement aux précédentes, pour les situer respectivement à 52,5 Mt et 56,5 Mt.

  

LE MARCHÉ LOCAL

La base du maïs pour livraison immédiate s’est appréciée de 0,12 $ US/bu par rapport au mois passé, tandis qu’elle a diminué de 0,37 $ US/bu pour livraison à la récolte, pour se situer respectivement à 0,14 $ US/bu et -0,05 $ US/bu. La base du soya a évolué à l’inverse du maïs : elle s’est dévaluée de 0,14 $ US/bu pour livraison immédiate alors qu’elle s’est élevée de 0,55 $ US/bu pour livraison à la récolte, pour s’établir à -0,26 $ US/bu et -0,50 $ US/bu, respectivement.

 


LES PRIX LOCAUX

Le tableau et le graphique suivants présentent l'évolution du prix au comptant du maïs et du soya par période de livraison.

1- MAÏS ET SOYA

 

Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er février 2024

 

 

SourceMarché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er février 2024

 

2- CÉRÉALES

Le tableau suivant indique l’évolution du prix courant des céréales et de celui du canola au cours des derniers mois. En consultant directement les diffusions du marché local, vous pourrez observer les prix minimums et les maximums.

Évolution du prix courant des céréales et du canola par mois

 

Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er février 2024

 

Rapports à surveiller en février : 

 

 


 

Service de l'information sur les marchés

Téléphone: 450 679-0540

Pour aller plus loin

Sur le même thème