Publié le: 01 octobre 2021

L'Écho-Marché

 

L'Écho-Marché est le bulletin mensuel du Service d’information sur les marchés. Il fait le point sur les événements du mois qui ont fait réagir le marché des grains. Il est publié le premier jour ouvrable de chaque mois.


Dernière édition : Septembre 2021

Date de publication : 1er octobre 2021

 

LE RAPPORT MENSUEL DE l’USDA

Le rapport de l’USDA sur l’offre et la demande des grains a été baissier, mais il semble que les marchés avaient anticipé la majeure partie des corrections – à moins que l’augmentation de la production américaine ait été moins importante que prévu.

 

Maïs

Les stocks de début du maïs se sont redressés aux États-Unis pour 2021-2022 étant donné une réduction de la demande pour l’éthanol et des exportations pour l’année récolte précédente. La récolte s’est élevée de 246 Mbu pour se situer à 15 milliards de boisseaux (Gbu) en raison d’une croissance de 0,6 million d’acres (Ma) des superficies ensemencées et récoltées ainsi que d’une augmentation du rendement de 1,7 boisseau à l’acre (bu/a). Les stocks de fin se sont intensifiés de 166 Mbu pour s’établir à 1,41 Gbu. Le prix moyen s’est incliné de 0,30 $ US/bu pour se situer à 5,45 $ US/bu.

Pour 2020-2021, la demande chinoise de maïs s’est affaiblie de 4 Mt à la suite d’une plus grande consommation de grains fourragers, comme l’orge et le sorgho. Pour 2021-2022, la production s’est accrue de 5 Mt en Chine, et les importations sont restées au même niveau, car le prix à l’international est plus avantageux que le prix local, notamment dans les régions en manque de maïs. Les stocks mondiaux se sont renforcés de 13 Mt en raison principalement de la hausse des stocks chinois.

 

Soya

Aux États-Unis, les stocks de début du soya pour 2021-2022 ont été élevés à cause d’une diminution de la demande en trituration pour l’année récolte précédente. Les superficies ensemencées et récoltées ont reculé respectivement de 0,4 Ma et 0,3 Ma. Le rendement s’est renforcé de 0,6 bu/a, ce qui a engendré une augmentation de la production de 35 Mbu pour la situer à 4,37 Gbu. Les stocks de fin se sont intensifiés de 30 Mbu pour s’établir à 185 Mbu. Le prix moyen s’est déprécié de 0,80 $ US/bu pour se situer à 12,90 $ US/bu.

Les stocks mondiaux de début se sont redressés de 2,26 Mt à la suite d’une augmentation de 2 Mt des importations chinoises pour 2020-2021, et s’établissent donc à 99 Mt. Les stocks de fin se sont accrus de 2,74 Mt afin de tenir compte des corrections aux États-Unis et de la hausse de la disponibilité du soya en Chine.

 

Blé

Les changements quant à l’offre et la demande de blé aux États-Unis sont relativement minimes. Les stocks de fin se sont inclinés de 12 Mbu pour se situer à 615 Mbu, soit leur plus faible niveau en 8 ans. Le prix moyen a fléchi de 0,10 $ US/bu pour s’établir à 6,60 $ US/bu.

À l’international, les corrections à l’offre et la demande ont été plus importantes. Les stocks de début se sont fortement accrus, principalement en raison de la hausse des stocks au Canada. La production mondiale s’est renforcée grâce à une croissance de la récolte en Australie, en Chine, en Union européenne et en Inde, ce qui a entièrement compensé le recul en Argentine et au Canada. Les stocks de fin se sont élevés de 4,16 Mt en raison d’une hausse des stocks d’environ 1,40 Mt au Canada, en Union européenne ainsi qu’en Inde.

 

 


 * Estimations ** Prévisions

Source: USDA - 1er octobre 2021

 



 

LES ACHATS CHINOIS ET L'OURAGAN IDA

Les achats chinois ont quelque peu repris en septembre. Les achats de soya sont très en retard comparativement à l’année dernière, tandis que ceux de maïs demeurent à un niveau historiquement très élevé, mais l’écart avec l’an passé se rétrécit. Cette situation est due aux dommages causés par l’ouragan Ida aux ports américains, lesquels ralentissent les expéditions et les ventes de grains pour la nouvelle récolte.

 

LES ESTIMATIONS DE LA PRODUCTION SELON STATISTIQUE CANADA

Statistique Canada n’a pas fait de corrections majeures à ses prévisions du mois passé : elles sont en légère hausse pour le maïs, le soya et le blé, et en légère baisse pour l’orge, tandis que pour l’avoine et le canola elles demeurent quasiment inchangées. Pour ce qui est du Canada, comme prévu, le portrait s’assombrit encore plus avec le plein impact de la sécheresse désastreuse dans les Prairies. Les productions nationales de blé, de canola, d’orge et d’avoine devraient chuter de 34 % à 44 % par rapport à l’an passé.

Le fait le plus notable de ce rapport concerne le maïs en Ontario. Le rendement et la récolte ont fracassé tous les records, à 11,24 t/ha et 9,58 Mt, respectivement. Par ailleurs, l’Ontario devrait avoir une production de blé quasi record à 2,71 Mt. Or la qualité du blé ontarien est médiocre cette année et celui-ci se destinera en majorité au marché animal.

Rendement et production de grains au Québec

Source: Statistique Canada

 

L'ÉTAT DES CULTURES AU QUÉBEC

Selon le plus récent rapport de La Financière agricole du Québec (FADQ), en date du 14 septembre, les récoltes sont en avance par rapport aux trois dernières années. Elles sont complétées à 69 % pour l’avoine, 90 % pour le blé, 88 % pour l’orge, 19 % pour le canola et 1 % pour le maïs et le soya. La FADQ note également que les récoltes de céréales de printemps sont de normales à en avance.

 

LE MARCHÉ LOCAL

Les bases du maïs se sont appréciées de 0,09 $ US/bu (+0,06 $ CA/bu) pour livraison immédiate et de 0,12 $ US/bu (+0,11 $ CA/bu) pour livraison à la récolte, se situant respectivement à 1,85 $ US/bu (3,71 $ CA/bu) et 0,55 $ US/bu (2,10 $ CA/bu). Le battage du soya a commencé et les bases n’ont pourtant pratiquement pas fléchi, alors que normalement elles s’inclinent à cette période-ci de l’année; elles s’établissent à -0,05 $ US/bu (3,43 $ CA/bu). Par ailleurs, ce niveau demeure très élevé dans la mesure où les bases du soya se situent habituellement entre -0,25 et -0,45 $ US/bu en cette période.

 


LES PRIX LOCAUX

Le tableau et le graphique suivants présentent l'évolution du prix au comptant du maïs et du soya par période de livraison.

1- MAÏS ET SOYA

 Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er octobre 2021



 SourceMarché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er octobre 2021

 

2- CÉRÉALES

Le tableau suivant indique l’évolution du prix courant des céréales et de celui du canola au cours des derniers mois. En consultant directement les diffusions du marché local, vous pourrez observer les prix minimums et les maximums.

Évolution du prix courant des céréales et du canola par mois

Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er octobre 2021


 

Rapports à surveiller en octobre:

 

 


 

Service de l'information sur les marchés

Téléphone: 450 679-0540

Pour aller plus loin

Sur le même thème