L'Écho-Marché - Janvier 2021

L'Écho-Marché

 

L'Écho-Marché est le bulletin mensuel du Service d’information sur les marchés. Il fait le point sur les événements du mois qui ont fait réagir le marché des grains. Il est publié le premier jour ouvrable de chaque mois.


Dernière édition : Janvier 2021

Date de publication : 1er février 2021

 

LE RAPPORT MENSUEL DE l’USDA

Le rapport mensuel de l’USDA a été haussier pour le maïs et le soya grâce à des réductions des rendements et des stocks de fin qui ont été supérieurs aux attentes du marché. Les contrats ont été propulsés de nouveau à la hausse.

MAÏS

Le rendement du maïs aux États-Unis a diminué de 3,8 boisseaux à l’acre (bu/a) pour se situer à 172 bu/a, ce qui a entrainé une réduction de la production de 325 millions de boisseaux (Mbu) pour l’établir à 14,18 milliards de boisseaux (Gbu). La demande a baissé de 50 Mbu pour l’alimentation animale, de 100 Mbu pour l’éthanol et de 100 Mbu pour l’exportation. Les stocks de fin de 2021 ont chuté de 150 Mbu pour atteindre 1,55 Gbu. Le prix moyen aux producteurs s’est élevé de 0,20 $ pour atteindre 4,20 $/bu.

Sur l’échiquier mondial, les récoltes se sont abaissées de 1,5 million de tonnes (Mt) pour l’Argentine et de 1 Mt pour le Brésil, ce qui reflète le déficit hydrique affectant ces deux pays. Les importations chinoises sont en hausse de 1 Mt pour s’établir à 17,5 Mt, dépassant ainsi le record historique de 15,24 Mt en 2002-2003. Les stocks mondiaux se sont inclinés de 5,13 Mt pour se situer à 283,8 Mt.

SOYA

Le rendement américain a fléchi de 0,5 bu/a pour s’établir à 50,2 bu/a. La production a perdu 35 Mbu pour se situer à 4,14 Gbu. Les importations sont passées de 15 à 35 Mbu, ce qui est symbolique : les États-Unis exportent tellement de soya qu’ils risquent de devoir se résoudre à importer pour combler leurs besoins. La demande s’est renforcée de 5 Mbu pour la trituration et de 30 Mbu pour les exportations. Les stocks de fin de 2021 ont été de nouveau abaissés, cette fois de 35 Mbu pour atteindre un niveau extrêmement serré de 140 Mbu. Le prix moyen aux producteurs s’est apprécié, gagnant 0,60 $ pour s’établir à 11,15 $/bu.

À l’international, la récolte argentine a été réduite de 2 Mt, ce qui se traduit par une diminution des exportations de tourteau de soya de 400 000 tonnes, car ce pays exporte davantage de tourteau que de fèves. Les stocks mondiaux de soya ont fléchi de 1,3 Mt pour se situer à 84,3 Mt en 2021.

BLÉ

La demande en blé aux États-Unis pour l’alimentation animale a été corrigée en baisse de 25 Mbu, ce qui s’est traduit par une diminution équivalente des stocks, pour les établir à 836 Mbu. Le prix moyen aux producteurs s’est renforcé de 0,15 $ pour se situer à 4,85 $/bu.

Sur la scène mondiale, la production de blé s’est inclinée de 0,5 Mt en Argentine, qui voit ses exportations réduire du même tonnage. En Russie, la récolte russe a augmenté de 1,3 Mt, tandis que les exportations ont fléchi de 1 Mt, et ce, en raison de la taxe sur les exportations qui entrera en vigueur le 15 février. Les exportations canadiennes se sont accrues de 0,5 Mt pour refléter l’excellent démarrage des ventes cette année ainsi que la performance des chemins de fer. Finalement, les importations chinoises se sont accrues de 0,5 Mt pour atteindre 9 Mt.

 


 * Estimations ** Prévisions

Source: USDA - 12 janvier 2021

 


 

LES ACHATS CHINOIS

La Chine était restée silencieuse sur le marché du soya aux États-Unis étant donné l’absence de déclarations de vente d’au moins 100 000 tonnes (t) par l’USDA depuis le 6 novembre. Or, non seulement la Chine a repris ses achats de soya américain, mais elle a fait l’acquisition de quantités considérables de maïs à la fin du mois; d’ailleurs, les achats de la dernière semaine de janvier ont été supérieurs au record d’importations annuelles de maïs américain, en 2011-2012.

Depuis le début de 2021, l’USDA a déclaré des ventes pour un peu plus de 1 million de tonnes (Mt) de soya et 6,18 Mt de maïs, dont 5,85 Mt dans la dernière semaine de janvier. À cela, on pourrait inclure les ventes de 1,37 Mt de soya et 755 516 tonnes de maïs réalisées pour une « destination inconnue » et qui risquent de finir leur course en Chine. Plusieurs analystes ont d’ailleurs remis en question les données officielles chinoises utilisées par l’USDA, qui montrent une production de maïs équivalente à l’an passé et des stocks, certes en baisse année après année, mais qui demeurent très élevés : 68 % des stocks mondiaux seraient situés en Chine.

 

L'AMÉRIQUE DU SUD

Les conditions météo ont été correctes, mais sans plus. Au Brésil, les pluies sont tombées partout au pays, mais leur répartition a été très inégale : le sud a reçu des précipitations de normales à supérieures à la normale, tandis que tous les autres États dont le Mato Grosso — qui est le principal État producteur de maïs et de soya du pays — a reçu des précipitations inférieures à la normale. Or, les estimations de la production n’ont pas bronché et la plupart se situent près de la prévision de l’USDA à 133 Mt de soya et 109 Mt de maïs. En Argentine, le total mensuel des précipitations se retrouve près de la normale. Les semis sont complétés à 99 % pour le soya et 93 % pour le maïs. Néanmoins, les conditions de bonnes à excellentes s'établissent à 23 % pour le soya et 28 % pour le maïs.

 

LE MARCHÉ LOCAL

Les bases du maïs ont fléchi pour une livraison immédiate et sont demeurées stables pour la nouvelle récolte, tandis que celles du soya se sont redressées, tant pour une livraison immédiate que pour la nouvelle récolte. Néanmoins, les prix du maïs et du soya se sont fortement appréciés grâce aux contrats à terme : la hausse des prix s’est fait davantage ressentir pour une livraison immédiate. En janvier, les bases du maïs ont diminué de 0,17 $ US/bu pour une livraison immédiate et sont restées inchangées pour la nouvelle récolte, pour se situer respectivement à 0,48 $ US/bu et 0,23 $ US/bu. Les bases du soya se sont renforcées de 0,13 $ US/bu pour une livraison immédiate et de 0,06 $ US/bu pour une livraison à la récolte, pour s’établir à -0,12 $ US/bu et -0,17 $ US/bu, respectivement.

 

 


LES PRIX LOCAUX

Le tableau et le graphique suivants présentent l'évolution du prix au comptant du maïs et du soya par période de livraison.

1- MAÏS ET SOYA

 Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er février 2021



 SourceMarché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er février 2021

 

2- CÉRÉALES

Le tableau suivant indique l’évolution du prix courant des céréales et de celui du canola au cours des derniers mois. En consultant directement les diffusions du marché local, vous pourrez observer les prix minimums et les maximums.

Évolution du prix courant des céréales et du canola par mois

Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er février 2021


 

Rapports à surveiller en février:

 

 


 

Service de l'information sur les marchés

Téléphone: 450 679-0540