L'Écho-Marché - Novembre 2020

L'Écho-Marché

 

L'Écho-Marché est le bulletin mensuel du Service d’information sur les marchés. Il fait le point sur les événements du mois qui ont fait réagir le marché des grains. Il est publié le premier jour ouvrable de chaque mois.


Dernière édition : Novembre 2020

Date de publication : 1er décembre 2020

 

LE RAPPORT MENSUEL DE l’USDA

Le rapport de l’USDA a été haussier grâce à ses révisions à la baisse des rendements aux États-Unis qui portent les stocks américains à un faible niveau. À la clôture des marchés, le contrat à terme du maïs pour décembre 2020 s’était apprécié de 0,16 $ US/bu et celui du soya pour janvier 2021 s’était élevé de 0,36 $ US/bu.

Maïs

Le rendement du maïs a chuté de 2,6 boisseaux à l’acre (bu/a) et la production a perdu 215 millions de boisseaux (Mbu) pour s’établir à 14,51 milliards de boisseaux (Gbu), par rapport à 13,62 Gbu l’an passé. La demande pour l’alimentation animale a été réduite de 75 Mbu et les exportations se sont accrues de 325 Mbu pour refléter le rythme effréné des ventes. Par conséquent, les stocks de 2021 ont diminué de 465 Mbu pour s’établir à 1,7 Gbu, en regard de 2 Gbu en 2020. Le prix FAB ferme s’est apprécié de 0,40 $ US/bu pour se situer à 4 $/bu.

À l’international, les importations chinoises de maïs ont été redressées de 6 millions de tonnes (Mt) pour se situer à 13 Mt. L’USDA a tenu compte du rythme record des achats chinois, et ce même si, officiellement, le quota des importations est inchangé à 7 Mt. En Ukraine, la production et les exportations ont été sévèrement réduites de 8 Mt, pour s’établir respectivement à 28,5 Mt et 22,5 Mt, en raison du manque de précipitations au cours des derniers mois.

Soya

Quant au soya, le rendement a baissé de 1,2 bu/a, et la récolte a fléchi de 98 Mbu pour s’établir à 4,17 Gbu, comparativement à 3,55 Gbu l’an passé. Par conséquent, les stocks de 2021 ont diminué de 100 Mbu pour se situer au niveau extrêmement bas de 190 Mbu, contre 523 Mbu en 2020 et 909 Mbu en 2019. Le prix FAB ferme grimpe de 0,60 $ pour s’établir à 10,40 $/bu.

Sur la scène mondiale, la production de soya de l’Argentine s’est rétractée de 2,5 Mt pour s’établir à 51 Mt, soit 2 Mt de plus qu’en 2020, ce qui a entrainé une baisse de 1,5 Mt des exportations de tourteau pour les situer à 27,5 Mt.

Blé

Aux États-Unis, l’offre et la demande pour le blé sont quasi identiques à celles d’octobre, si ce n’est l’augmentation de 5 Mbu de l’estimation pour la consommation humaine et de 1 Mbu pour la semence, ce qui entraine une diminution des stocks de 6 Mbu pour les situer à 877 Mbu. Le prix moyen est inchangé à 4,70 $ US/bu.

Sur l’échiquier mondial, la production s’est inclinée de 1 Mt en Argentine et de 0,2 Mt en Union européenne, une baisse partiellement compensée par le redressement de 0,5 Mt en Russie. La consommation fourragère s’est intensifiée de 1 Mt en Chine. 

 

 


 * Estimations ** Prévisions

Source: USDA - 10 novembre 2020

 


 

LA BOURSE ET LES ACHATS CHINOIS

Les prix du maïs et du soya à Chicago ont continué leur envolée pendant le mois de novembre. Le contrat à terme courant a augmenté de 0,28 $ US/bu pour le maïs et de 1,41 $ US/bu pour le soya. Dans le cas du soya, il faut remonter jusqu’en août 2014 pour avoir des valeurs aussi élevées. Les fonds d’investissement contribuent à ce mouvement haussier : leur position longue est la plus élevée depuis juillet 2015 pour le maïs et juin 2016 pour le soya.

La valeur élevée des prix du maïs et du soya semble avoir ralenti les achats chinois, car l’USDA ne publie presque plus de ventes journalières dépassant les 100 000 t de grains pour la Chine. Néanmoins, les achats chinois sont historiquement très élevés et se situaient à 2,06 Mt de blé, 11,02 Mt de maïs et 29,19 Mt de soya à la fin novembre, ce qui représente une avance respective de 1,67 Mt, 10,96 Mt et 14,73 Mt, par rapport à la moyenne quinquennale.

 

L'AMÉRIQUE DU SUD

La météo en Amérique du Sud préoccupe énormément les marchés. En novembre, la plupart des grandes régions productrices de maïs et de soya au Brésil et en Argentine accusent un déficit hydrique d’environ 100 mm d’eau. Des pluies vers la mi-novembre ont tout de même permis aux producteurs d’accélérer les ensemencements, qui sont complétés à 81 % au Brésil et à 20 % en Argentine, ce qui représente respectivement une avance de 2 % et un retard de 11 % comparativement à l’an passé. La saison est loin d’être terminée, mais il faudra de bonnes pluies durant les prochains mois, tout particulièrement pendant le mois de décembre, pour corriger la situation.

 

LE MARCHÉ LOCAL

Selon l’état des cultures de La Financière agricole du Québec, en date du 24 novembre, les récoltes étaient terminées au Québec. Le rendement et la qualité du soya seraient dans la normale, tandis que le rendement du maïs varierait de normal à inférieur à la normale et que la qualité serait correcte.

Les prix locaux du maïs et du soya pour livraison immédiate se sont appréciés principalement en raison de la remontée des contrats à terme à Chicago. Par contre, cette hausse a été freinée par le redressement d’environ 0,02 $ US du huard. En ce qui concerne les bases en dollars américains pour le maïs et le soya, elles se sont légèrement dépréciées, mais demeurent à un niveau comparable à celles du mois précédent. La base du maïs pour une livraison immédiate s’est abaissée de 0,04 $ US/bu, pour se situer à 0,40 $ US/bu, tandis que celle du soya s’est inclinée de 0,03 $ US/bu, pour s’établir à -0,19 $ US/bu.

 

 


LES PRIX LOCAUX

Le tableau et le graphique suivants présentent l'évolution du prix au comptant du maïs et du soya par période de livraison.

1- MAÏS ET SOYA

 Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er décembre 2020



 SourceMarché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er décembre 2020

 

2- CÉRÉALES

Le tableau suivant indique l’évolution du prix courant des céréales et de celui du canola au cours des derniers mois. En consultant directement les diffusions du marché local, vous pourrez observer les prix minimums et les maximums.

Évolution du prix courant des céréales et du canola par mois

Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er décembre 2020


 

Rapports à surveiller en décembre:

 

Rapports à surveiller en janvier:

 

 


 

Service de l'information sur les marchés

Téléphone: 450 679-0540