Rapports - USDA


Publié le: 09 novembre 2021

Analyse du rapport du 9 novembre 2021

 

Les marchés ont clôturé en hausse pour les trois principaux grains en raison des résultats du rapport de l’USDA sur l’offre et la demande dans le secteur des grains. Ce rapport est mixte par endroit, mais les marchés s’attendaient à des résultats plus décevants. D’une part, ils envisageaient une hausse du rendement du soya, alors que celui-ci a été diminué. La baisse des stocks de maïs américains a également été une bonne surprise. Par contre, on doit garder en tête ce qui n’est pas dans le rapport : il n’y a aucun changement pour la production de maïs et de soya de 2021-2022 au Brésil, alors que la saison a commencé sur les chapeaux de roues, et aucune modification pour les productions de blé en Australie et en Argentine, alors que les marchés tiennent déjà pour acquis qu’elles seront excellentes. Par ailleurs, les contrats à terme du maïs et du soya étaient en baisse depuis au moins quatre séances. Peut-être alors qu’ils avaient trop baissé étant donné le rapport d’aujourd’hui.

 

Le rendement du maïs aux États-Unis a été redressé de 0,5 boisseau à l’acre (bu/a), augmentant ainsi la récolte de 43 millions de boisseaux (Mbu) pour la situer à 15 062 Mbu. La demande pour l’éthanol s’est accrue de 50 Mbu afin de refléter le niveau de production de l’éthanol durant le mois d’octobre. Par conséquent, les stocks de fin ont été réduits de 7 Mbu pour s’établir à 1 493 Mbu. Le prix moyen est resté inchangé à 5,45 $ US/bu.

À l’international, pour 2020-2021, les importations se sont élevées de 1,51 million de tonnes (Mt) en Chine pour se situer à 29,51 Mt, et les exportations ont fléchi de 2,5 Mt au Brésil et ont augmenté de 1 Mt en Argentine. Pour 2021-2022, la production mondiale de maïs a été élevée de 6,4 Mt en raison d’une hausse de 1,55 Mt en Union européenne, d’une croissance de 1,5 Mt en Argentine due à une augmentation des superficies de maïs semées tardivement, et de bonnes récoltes dans plusieurs pays de l’Afrique. Malgré cette hausse importante de la production, les stocks de fin ne se sont intensifiés que de 2,68 Mt.

 

Aux États-Unis, le rendement du soya s’est incliné de 0,3 bu/a en raison d’un rendement plus faible en Indiana, en Iowa, en Ohio et au Kansas, ce qui a engendré un recul de la récolte de 23 Mbu pour l’établir à 4 425 Mbu. La demande a diminué de 40 Mbu afin de tenir compte des expéditions plus lentes que prévu; certes, les expéditions sont lentes cette année, mais si elles continuent d’être aussi élevées que celles de lundi dernier, l’USDA devra probablement redresser les exportations en décembre. Les stocks de fin se sont accrus de 20 Mbu pour se situer à 340 Mbu. Le prix moyen s’est déprécié de 0,20 $ US/bu pour s’établir à 12,10 $ US/bu.

Sur l’échiquier mondial, en 2020-2021, la production brésilienne a été redressée de 1 Mt et les importations chinoises de soya ont été élevées de 0,76 Mt. Pour 2021-2022, la production a chuté de 1,13 Mt en grande partie à cause de la réduction de 1,5 Mt en Argentine à la suite d’une diminution des superficies récoltées. Les importations chinoises ont été réduites de 1 Mt pour les établir à 100 Mt. Or, hier, l’attaché de l’USDA en Chine les avait estimées à 101 Mt en raison de la faible récolte de canola au Canada. Les stocks de fin mondiaux ont fléchi de 0,79 Mt.

 

Les importations américaines de blé ont été réduites de 10 Mbu et les exportations ont été abaissées de 15 Mbu, afin de refléter le rythme lent des importations et des exportations. Les stocks de fin ont été renforcés de 3 Mbu pour les situer à 583 Mbu. Le prix moyen s’est raffermi de 0,20 $ US/bu pour s’établir à 6,90 $ US/bu, car l’USDA estime que les prix futurs seront plus élevés.

Sur la scène internationale, la production de blé s’est inclinée de 0,59 Mt, car la hausse de la production russe, due à un rendement supérieur pour le blé d’automne et de printemps, a été compensée par une diminution de la récolte de 1 Mt en Union européenne et de 0,7 Mt au Royaume-Uni. Les importations se sont accrues de 3 Mt grâce à l’augmentation de 1,5 Mt des importations au Moyen-Orient. Les exportations se sont élevées de 3,53 Mt en raison d’une hausse de 1 Mt des exportations en Union européenne, en Russie et en Inde, ainsi que de 0,5 Mt en Ukraine. Les stocks mondiaux de blé ont fléchi de 1,38 Mt.

 

 

  

 

Versions abrégées du rapport de l'offre et de la demande pour le maïs et le soya américains du 9 novembre 2021

 
 

Maïs

OD Mais 

Soya 

OD Soya

 

Version Excel

Version Excel

     

 

Consultez les liens suivants pour avoir accès aux plus récents rapports complets de l'USDA:

 

Rapport de l'offre et la demande mondiales - Dernière mise à jour: 9 novembre 2021

  • Prochaine publication: 9 décembre 2021

 

Rapport sur les stocks de grains - Dernière mise à jour: 30 septembre 2021

  • Prochaine publication:  Juin 2022

 

Rapport sur les intentions d'ensemencement - Dernière mise à jour: 31 mars 2021

  • Prochaine publication:  31 mars 2022

 

Rapport des superficies ensemencées - Dernière mise à jour: 30 juin 2021

  • Prochaine publication:  juin 2022

Sur le même thème

Pourrait vous intéresser