Biologique

Grains Biologique du Québec

2021

Flambée du prix du soya bio

2021-10-11 – Le prix du soya biologique a atteint 1 213 $ US/t, dépassant ainsi l’ancien record à 919 $ US/t en 2014-2015. Cette croissance du prix est due à la diminution des importations, causée par la pénurie de conteneurs. Les importations de soya bio ont été réduites de 18 %.

https://www.reuters.com/world/us/its-madhouse-organic-us-soy-prices-hit-record-fuel-food-inflation-2021-10-11/

Améliorer la génétique du maïs bio

2021-10-06 – Des scientifiques de l’Université d’État de l’Iowa comptent améliorer la génétique du maïs bio destiné à l’alimentation humaine. Les chercheurs identifieront des gènes pouvant être utilisés dans la production biologique afin de développer plus efficacement de nouvelles variétés.

https://www.world-grain.com/articles/15935-isu-researchers-working-on-organic-corn-development

Petite récolte et peu d’offres dans les Prairies

2021-10-01 – Dans les Prairies canadiennes, la nouvelle récolte s’annonce modeste. Les acheteurs se contentent de l’ancienne et attendent le résultat final avant d’afficher des offres. La récolte de blé est également faible en protéines, mais de qualité satisfaisante.

https://organicbiz.ca/smaller-prairie-organic-crops-underpin-available-bids/

La demande en bio explose 

2021-09-24 – Les ventes de produits biologiques se sont accrues de 33 % en 2020 par rapport à 2017. Les ventes de produits céréaliers sont au 5e rang des produits bio les plus achetés et représentent 8,8 % des ventes biologiques totales.

https://organicbiz.ca/demand-for-organics-is-booming-cota/

Entraide entre producteurs bio

2021-09-15 – Des producteurs de grains biologiques de l’Abitibi-Témiscamingue éprouvant des difficultés à écouler leurs récoltes à un juste prix se sont regroupés afin de faire du réseautage entre eux et des acheteurs potentiels, dont la Coop Agrobio et La Milanaise.

https://www.laterre.ca/actualites/cultures/entraide-entre-les-producteurs-de-grains-bio-de-labitibi-temiscamingue

Une faille du NOP

2021-08-12 – Le National Organic Program (NOP) aux États-Unis permet de transformer des terres en friche en terres agricoles bio, ce qui va à l’encontre de la philosophie du bio. Une certification bio régénératrice a été créée pour assurer la conservation de terres en friche.

https://www.producer.com/news/how-a-u-s-loophole-can-push-organic-farmers-to-wild-acres/

La récolte de grains bio dans l’Ouest canadien souffre de la sécheresse

2021-08-03 – La sécheresse dans les Prairies canadiennes pourrait réduire l’offre de grains bio de moitié. Certains s’attendent à une hausse du prix dépendamment de la récolte de blé. Toutefois, le prix des grains bio ne sera pas le double du conventionnel comme dans les dernières années.

https://organicbiz.ca/organic-crops-in-western-canada-struggle-in-drought/

Pipeline Foods LLC fait faillite

2021-07-21 – Pipeline Foods LLC, une grande compagnie biologique, a fait faillite le 8 juillet 2021. Parmi ses créanciers, on retrouve des groupes de producteurs et des fournisseurs biologiques américains et canadiens. La compagnie, qui était située au Minnesota, détient un fonds de garantie de 500 000 $ qui pourra indemniser partiellement les producteurs, mais ces derniers risquent d’attendre plusieurs mois ou années avant de voir la couleur de leur argent.

https://www.agweek.com/business/7122145-Minnesota-ag-department-urges-farmers-to-file-claims-in-Pipeline-Foods-LLC-bankruptcy

Les marchés bio en hibernation pendant l’été

2021-07-01 – Dans l’Ouest canadien, l’incertitude quant à la nouvelle récolte incite les producteurs et les acheteurs à ne pas conclure de ventes le temps d’avoir une meilleure idée de la situation. La sécheresse a écarté la possibilité d’un surplus de production, mais la récolte pourrait tout de même s’avérer convenable. Les pluies seront cruciales en juillet pour que les producteurs obtiennent un rendement moyen. En Ontario, le temps sec a été préoccupant pour le soya. S’il y tombe des pluies importantes, celles-ci seront favorables pour le maïs et le soya, mais pourraient retarder le battage du blé d’automne.

https://organicbiz.ca/organic-markets-in-full-summer-slowdown-mode/

Les semis bio progressent bien, contrairement aux prix

2021-05-31 – Les semis progressent bien dans l’Ouest canadien et les offres bio demeurent stables. La prime par rapport au conventionnel, qui pouvait varier du double au triple, se situe maintenant à 50 % et même en dessous dans certains cas. La remontée du dollar canadien exerce également une pression à la baisse sur le prix des grains bio. En Ontario, on constate une hausse du prix du soya et des pois secs en raison d’une augmentation de la demande internationale et des restrictions d’importation de l’Inde.

https://organicbiz.ca/organic-grain-seeding-going-ahead-as-prices-remain-flat/

Les ventes américaines de produits bio ont atteint un nouveau record

2021-05-25 – Les ventes de produits alimentaires bio se sont accrues de 12,8 % en 2020 aux États-Unis, pour se situer à 56,4 G$ US, et ceux-ci représentaient près de 6 % du total des ventes alimentaires. Les ventes des produits servant à la fabrication de pains et de biscuits bio ont quant à elles augmenté de 30 %. Selon l’Organic Trade Association aux États-Unis, la seule contrainte à la croissance du bio en 2020 a été la pénurie de l’offre. De plus, les nouvelles habitudes de consommation des ménages adoptées pendant la COVID-19, telles que la croissance des achats bio, sont là pour de bon.

https://www.globenewswire.com/fr/news-release/2021/05/25/2235699/0/en/U-S-organic-sales-soar-to-new-high-of-nearly-62-billion-in-2020.html

Un marché stable pour le bio dans l’Ouest canadien

2021-04-30 – Les offres de grains biologiques n’augmentent pas dans l’Ouest canadien, alors que pour les grains conventionnels, elles atteignent des sommets. Le prix du bio est sous la pression d’une bonne production, d’un taux de change qui s’apprécie à près de 0,81 $ US et des frais de transport élevés par rail, et ce, malgré une bonne demande. De plus, la perte de marché, causée par le ralentissement du secteur de la restauration et du divertissement, nuit au secteur de l’agriculture biologique. Les producteurs bio sont limités dans leurs rotations de cultures, mais les commerçants s’attendent néanmoins à une baisse des superficies en blé et en orge au profit des pois secs, du lin et de l’avoine.

https://organicbiz.ca/canadian-organic-markets-holding-steady-eyes-turn-to-new-crop/

Le tourteau de soya bio en provenance d’Inde fait face à une allégation antidumping aux États-Unis

2021-04-06 – L’Association des triturateurs de soya bio des États-Unis a déposé une requête au département du Commerce et à la Commission du commerce international des États-Unis pour imposer un tarif sur le tourteau de soya en provenance de l’Inde. Cette association allègue que ce produit est vendu aux États-Unis à un prix inférieur à sa valeur et qu’il est injuste que le gouvernement indien subventionne ses producteurs et ses exportateurs de tourteau de soya bio. La Commission du commerce international rendra son jugement public le 17 mai, et si ce dernier est favorable aux triturateurs américains, la requête sera traitée par le département du Commerce. Selon Mercaris, l’offre indienne de la fève et du tourteau de soya bio en 2019-2020 a représenté 42 % de l’offre totale aux États-Unis, soit le double de la production américaine.

https://www.feednavigator.com/Article/2021/04/06/Organic-soybean-meal-from-India-faces-anti-dumping-claims-in-US

Le blé à délaisser au profit des autres grains bio

2021-03-31 – Dans l’Ouest canadien, le prix du blé bio a chuté : il se situait entre 919 et 1 102 $ CA/t et se retrouve maintenant à 404 $ CA/t. Même si certains producteurs ont réussi à conclure des contrats à 588 $ CA/t, il serait surprenant de constater une augmentation des superficies en blé cette année. Les superficies en pois risquent de s’accroitre, particulièrement dans l’Ouest canadien en raison de l'instauration de la nouvelle usine de Roquette Canada Ltd. La demande est forte pour l’avoine et le lin en 2021. En Ontario, la demande serait bonne pour l’épeautre, mais les prix demeurent confidentiels et l’on recommande de toujours conclure un contrat avec un acheteur avant d’en semer. La demande est excellente pour les protéines destinées à l’alimentation animale, en raison d’une interruption dans la chaine d’approvisionnement.

https://organicbiz.ca/avoid-growing-wheat-look-to-other-pulses-grains-and-oilseeds/

Un cargo de maïs turc bio d’une quantité inhabituelle sur les côtes américaines  

2021-03-19 - Un cargo de maïs concassé biologique en provenance de la Turquie devrait accoster au port de la Caroline du Nord avec un volume de maïs représentant le deuxième en importance depuis 2018 selon les données de l'USDA. Les superficies semées en maïs bio se sont accrues de 43 % aux États-Unis depuis 2016 et les Américains pourraient devenir autosuffisants si les producteurs en semaient 59 000 acres supplémentaires, estime Ryan Koory, directeur économique chez Mercaris. Si la production excède la demande, trouver un débouché à ce maïs pourrait représenter un défi pour les producteurs américains dans les prochaines années.

https://www.bloomberg.com/news/newsletters/2021-03-19/supply-chains-latest-unusual-corn-cargo-is-about-to-hit-u-s-shores

La flambée des prix du marché conventionnel n'affecte pas le marché bio

2021-03-02 - La hausse des prix des grains fourragers conventionnels n’a aucune incidence sur les offres des acheteurs bios. Dans l’Ouest canadien, le prix du blé biologique destiné à l’alimentation humaine est moins du double du prix du blé fourrager conventionnel, et l’écart de prix varie entre nul et 11 $ CA/t pour l’orge fourragère bio comparativement à l’orge fourragère conventionnelle. Si cette tendance se confirme pour une deuxième année, le nombre de producteurs bios pourrait chuter de 10 %. Par ailleurs, la pénurie de conteneurs limite les importations de soya bio et entraine un redressement du prix local.

https://organicbiz.ca/organic-bids-unaffected-by-soaring-conventional-markets/

Un fraudeur américain condamné à payer plus de 15 M$ US

2021-02-26 – Dans le Dakota du Sud, un homme qui a acheté des milliers de tonnes de semences non biologiques et les a vendues aux distributeurs en tant que semences biologiques a été condamné à payer 15,21 M$ US. Il a également reçu une sentence de 51 mois de prison.

https://billingsgazette.com/news/state-and-regional/crime-and-courts/15-million-restitution-ordered-in-organic-seed-fraud-case/article_3073a484-30af-5e76-845e-a995fd06b05e.html

Cargill et Bell & Evans s’associe pour augmenter la production de grains bio

2021-02-10 – Bell & Evans a finalisé une entente à long terme avec Cargill afin de garantir un bon volume d’approvisionnement en grains bio. Cargill s’est engagée à promouvoir la transition vers le biologique grâce à des services de consultants offerts par le fameux Institut Rodale. L’objectif est de transformer 50 000 acres de maïs et de soya conventionnels en biologique en l’espace de trois ans. Les producteurs qui participeront à ce programme recevront un soutien financier pendant la transition ainsi que des services tels qu’un système de planification bio, un soutien pour la certification, des conseils sur la gestion des mauvaises herbes, une planification de la rotation des cultures, etc. En 2020, Bell & Evans a produit 63 millions de poulets biologiques et il souhaite en produire 50 % de plus en 2022.

https://www.world-grain.com/articles/14855-cargill-bell-evans-team-up-on-organic-grain-endeavor

La demande en produits biologiques fait défaut

2021-02-01 - Les prix des grains, des oléagineux et des légumineuses biologiques sont restés stables en janvier, et des commerçants se demandent la raison de l'absence de demande. Certains producteurs de l'Ouest canadien ne sont pas en mesure de vendre leurs grains autrement que pour l'alimentation animale, dans le secteur conventionnel. Un producteur de l'Ontario explique que le faible prix des grains bio est dû à un bon approvisionnement local. De plus, la faiblesse du dollar américain crée une pression à la baisse sur les prix des grains biologiques au Canada. On note également une baisse de la demande outre-mer, notamment pour la Chine et l’Inde.

https://organicbiz.ca/demand-for-organics-is-missing/

Le lobby agricole du Mexique fustige l'interdiction sur les OGM tandis que les producteurs bio la félicitent

2021-01-02 - Le Mexique révoquera et s'abstiendra d'octroyer des permis pour les semences de maïs génétiquement modifié (GM) et compte interdire toute importation de maïs GM d'ici 2024. Cette nouvelle a été bien accueillie par les associations biologiques mexicaines, qui jugent que cette mesure protègera les petits producteurs contre l'utilisation de pesticides dangereux de même que les variétés de maïs ancestral indigène. Le Mexique est autosuffisant en maïs blanc, utilisé entre autres dans les tortillas, un aliment de base dans l'alimentation des Mexicains. Il doit toutefois recourir à l'importation de maïs jaune pour l'élevage, lequel est généralement GM et provient des États-Unis. Le décret du gouvernement mexicain n'est pas clair à savoir si la nouvelle mesure englobe le maïs GM pour l'élevage ou si elle ne concerne que le maïs pour l’alimentation humaine.

https://www.reuters.com/article/us-mexico-corn-gmo/mexico-farm-lobby-blasts-ban-on-gmo-corn-organic-growers-welcome-it-idINKBN2970MF

2020

Le marché bio de 2020 a été caractérisé par une forte demande

2020-12-30 - La demande en produits biologiques était déjà en constante augmentation avant la pandémie de COVID-19. Cette tendance n'a pas ralenti et on escompte une bonne demande pour 2021 en raison, notamment, de l'appétit des consommateurs pour les protéines végétales. Les prix dans l'Ouest canadien sont de : 454 $ CA/t pour l'avoine bio (7 $ CA/bu), 2016 $ CA/t pour les lentilles noires bio (0,90 $ CA/lb), 1 568 $ CA/t pour les lentilles vertes bio (0,70 $ CA/lb), entre 478 et 588 $ CA/t pour les pois jaunes bio (entre 13 et 16 $ CA/bu) et 661 $ CA/t pour les pois verts bio (18 $ CA/bu). L'un des facteurs importants à considérer quant aux prix des grains biologiques en 2021 sera la valeur du dollar canadien, lequel s'est fortement apprécié en fin d'année en raison de la faiblesse du dollar américain.

https://organicbiz.ca/2020-organics-market-characterized-by-strong-demand/

Le secteur bio souhaite la mise en place de mesures répressives contre les certifications frauduleuses

2020-12-11 - Le Canada arrive derrière plusieurs pays, dont les États-Unis, dans la lutte contre la fraude alimentaire en ce qui a trait à la certification biologique, tant des importations que de la production locale. En 2019, le département américain de l'Agriculture a recensé 722 opérations frauduleuses dans 50 pays, ce qui a mené à une suspension ou à une révocation de la certification. L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA), quant à elle, ne publie pas de liste de pays à haut risque de fraude ni de rapport d'enquêtes sur les producteurs canadiens. Depuis 2015, seuls quatre certificateurs ont vu leur permis suspendu ou annulé par l'ACIA.

https://organicbiz.ca/organic-sector-wants-certification-crackdown/

Nouvelle Norme biologique canadienne

2020-12-11 - L'Office des normes générales du Canada a publié le vendredi 11 décembre la Norme biologique canadienne (NBC) 2020. La NBC est révisée tous les cinq ans et les travaux pour la plus récente version ont débuté il y a deux ans. À compter du 11 décembre, les opérateurs auront un an pour se conformer aux clauses révisées.

Pour consulter le document complet : http://publications.gc.ca/collections/collection_2020/ongc-cgsb/P29-32-310-2020-fra.pdf
Pour consulter des versions résumées des changements : http://www.organicfederation.ca/fr/les-modifications-la-norme-bio-2020

La compatibilité entre la culture biologique et le respect de l'environnement remise en question

2020-12-10 - En étudiant huit normes biologiques à travers le monde, des chercheurs ont relevé que ces dernières s'attardent davantage à ce qui est interdit, comme les pesticides de synthèse, qu'aux pratiques environnementales comme telles, et que seule la rotation des cultures est priorisée. Toutefois, au Canada, les nouvelles normes biologiques mettront de l'avant la biodiversité.

https://www.producer.com/news/organic-farmings-environmental-friendliness-questioned/

Le marché bio est silencieux du côté des marchés

2020-12-01 - Le marché bio est particulièrement calme à travers tout le Canada. Les acheteurs réalisent quelques achats ponctuels, mais leurs besoins semblent comblés d'ici le Nouvel An. Il semble que la demande soit stable, tandis que la production augmente sans cesse avec la venue de nouveaux producteurs bio. Par conséquent, le prix reste stable, même si le prix du conventionnel augmente. D'ailleurs, la montée du prix du conventionnel risque de ralentir la venue de nouveaux producteurs biologiques, notamment lorsque le prix du maïs bio est à 315 $/t et que celui conventionnel est à 235$/t.

https://organicbiz.ca/all-quiet-on-the-organic-market-front/

Roquette recherche des pois biologiques

2020-11-06 - Le géant de la transformation Roquette a annoncé qu'il compte acheter des pois secs biologiques pour la saison 2021. L'entreprise souhaite acquérir 5 000 tonnes de pois jaunes biologiques répondant aux spécifications de la catégorie no 2 au Canada. L'un des défis sera le rendement du pois jaune biologique, qui se situe en ce moment à plus ou moins la moitié de celui du conventionnel. Les producteurs voudront probablement une prime de 100% sur leurs pois biologiques.

https://organicbiz.ca/roquette-puts-out-call-for-organic-peas/

Un sondage montre que les ventes de produits bio aux États-Unis sont en hausse

2020-10-27 - Les ventes de produits bio aux États-Unis en 2019 sont en hausse de 30 % par rapport à 2016 et elles correspondent à 9,9 G$ US. La production des grandes cultures s'est accrue de 55 %. Aux États-Unis, on dénombre plus de 16 500 fermes bio pour un total de 5,5 millions d'acres certifiés. D'ailleurs, 29 % des répondants à un sondage de l'USDA estiment vouloir augmenter leurs superficies et près de 2 000 entreprises agricoles ont 255 000 acres en transition.

https://brownfieldagnews.com/news/survey-shows-organic-sales-are-up/

La production bio a atteint un plateau dans l'Ouest

2020-10-22 - L'Association pour le commerce biologique du Canada a publié un rapport qui montre un repli des superficies bio de 2018 à 2019 dans l'Ouest canadien. Or, de 2014 à 2018, ces superficies étaient en constante augmentation. La plus importante perte des superficies dans une province a été de 119 099 acres en Saskatchewan. La raison du déclin des superficies bio peut être le niveau des prix actuels qui est influencé par une plus grande compétition . En 2015, le prix du blé de printemps s'élevait à 22 $/bu alors qu'il variait entre 13 et 14 $/bu en septembre dernier. Par ailleurs, on note une croissance de la production bio en Europe de l'Est.

https://www.producer.com/2020/10/organic-grain-production-hits-a-plateau/

Campbell amplifie son offre biologique avec sa première publicité nationale aux États-Unis

2020-10-19 - Campbell lance sa première compagne publicitaire à l'échelle nationale aux États-Unis pour sa marque Pacific Foods. Cette dernière se présente comme étant une entreprise environnementale et une organisation de type de la ferme à la table. Elle se positionne comme étant favorable pour la santé holistique, c'est-à-dire bon pour la santé et l'environnement. Cette marque de Campbell offre des soupes bio, des bouillons bio et des boissons de protéines végétales pour la plupart biologiques (sauf ceux de chanvre, de noix de cajou et de noisettes). L'amélioration des aspects environnementaux est une tendance forte en agroalimentaire depuis les dernières années et les profits sont au rendez-vous. Les grandes compagnies comme Campbell, Kraft Heinz et General Mills ont vu leurs revenus augmenter depuis mars dernier et les ventes biologiques de Campbell se sont accrues de 19 % pour le trimestre se terminant le 2 août.

https://www.adweek.com/brand-marketing/campbells-amplifies-organic-offerings-with-first-national-campaign-for-pacific-foods/

Les scientifiques de l'Université d'État de l'Iowa font progresser la sélection végétale pour l'industrie biologique

2020-10-16 - L'USDA offrira près de 2 M$ US à l'Université d'État de l'Iowa pour améliorer la semence de maïs biologique. Le maïs est la deuxième culture bio la plus répandue aux États-Unis et le secteur privé peine à offrir des semences développées spécifiquement pour le secteur biologique. Les chercheurs travailleront à développer des maïs qui ont des traits demandés par les producteurs bio, comme un taux élevé en méthionine, un nutriment essentiel, et une plus grande capacité à supporter la mauvaise herbe. Ils vont également étudier des mécanismes pour résister à pollinisation avec des espèces transgéniques. De plus, les chercheurs vont appliquer une méthode de sélection végétale respectant les normes biologiques qui permettra de réduire le temps de développement d'une nouvelle semence par quatre. Les résultats du projet seront accessibles par les chercheurs et les semenciers partout à travers le monde. 

https://seedworld.com/iowa-state-university-scientists-advance-plant-breeding-for-organic-industry/

Le marché bio est stable alors que les stocks suffisants rencontrent une bonne demande

2020-10-02 - Les récoltes dans l'Ouest canadien sont près de la moyenne et la demande est bonne, ce qui maintient le prix des grains bio. Or, l'offre d'avoine, de blé et d'orge pourrait être supérieure, car ce sont les premières cultures des nouveaux producteurs bio, contrairement à celles de spécialité. Si le dollar se maintient, cela risque de supporter le prix des grains biologiques. La demande pour les aliments biologiques est forte en ces temps de pandémies en raison du désir des consommateurs à s'alimenter en produits sains.

https://organicbiz.ca/organic-market-steady-as-ample-supplies-met-with-good-demand/

Le Québec domine la croissance dans le bio

2020-09-22 - Les superficies et le nombre de fermes bio stagnent dans l'Ouest canadien alors qu'au Québec, elles augmentent. Les superficies sont passées de 314 000 acres en 2017 à 570 000 acres en 2019 au Québec, tandis que pour la même période, elles ont passé respectivement de 1,16 à 1,04 million d'acres (Ma) en Saskatchewan et de 3,3 à 3,4 Ma pour l'ensemble du Canada. La croissance des superficies biologiques peut s'expliquer par la montée du nombre d'éleveurs biologiques, ce qui nécessite plus de pâturages biologiques, et par l'appui pour la conversion à l'agriculture biologique offert par le MAPAQ.

https://www.producer.com/2020/09/quebec-dominates-organic-growth/

Les récoltes de cultures biologiques sont en avance cette année

2020-08-31 - Les cultures bio dans l'Ouest canadien sont en bonne condition et les récoltes sont plus rapides cette année. En fait, la récolte de blé est l'une des plus belles depuis les dernières années. Le prix de l'avoine varie de 357 à 421 $/t pour une livraison en Saskatchewan, celui du blé de printemps est de 478 $/t et celui du blé fourrager est de 239 $/t.

https://organicbiz.ca/organic-crops-in-good-shape-ahead-of-harvest/

L'USDA propose de nouvelles règles pour combattre les fraudes dans le bio

2020-08-09 - L'USDA a proposé de nouvelles règles pour contrer les fraudes d'étiquetage biologique, mais des failles demeurent. Le public peut donner son avis à l'USDA sur les nouvelles règles depuis le 5 août dernier. Parmi les lacunes déjà identifiées : certains importateurs font parvenir des grains bio avec des grains conventionnels afin de se soustraire à l'inspection biologique; l'éventuel conflit d'intérêts des inspecteurs biologiques, car les importateurs doivent payer pour leurs propres inspections; et le fait qu'il n'y ait pas de système de suivi des grains importés ni pour le rappel de produits frauduleux.

https://www.feedstrategy.com/animal-feed-manufacturing/usda-proposes-new-rules-to-combat-organic-fraud/

Les récoltes biologiques se dirigent vers une belle année

2020-07-31 - En Ontario, les conditions météorologiques ont été bonnes et la gestion des mauvaises herbes a été facile en raison du temps sec. Dans l'Ouest, les cultures ont l'air de bien se porter et la récolte devrait commencer sous peu. Les prix varient entre 404 et 514 $ CA/t pour le blé de consommation humaine, cela varie d'une province à l'autre et on estime que c'est la moitié pour le blé fourrager. En Ontario, on juge que l'orge brassicole se vend autour de 545 $CA/t.

https://organicbiz.ca/organic-crops-heading-for-a-good-year/

Une étude sur la profitabilité du bio donne des résultats

2020-07-02 - Une étude de l'Université de Purdue montre que si la prime bio est de 100 % et que les rendements est 33 % de moins par rapport au conventionnel, la ferme bio serait la plus rentable : le rendement net en bio serait de 268 $ US/acre contre 110 à 120 $ US/acre en conventionnel. Les deux modèles de fermes utilisés sont une ferme bio qui utilise plus de fumier, de main d'oeuvre et de machinerie, tandis que la conventionnelle utilise plus de fertilisants, d'herbicides et d'insecticides. Par contre, les auteurs mettent en garde que les données peuvent varier d'une région à l'autre.

https://www.producer.com/2020/07/profit-study-on-organics-yields-data/

Le marché biologique stable en cette fin juin

2020-06-26 - Le marché du bio est stable en cette fin juin alors que les acheteurs ont suffisamment de grains de l'ancienne récolte et qu'ils attendent ceux de la nouvelle récolte. Toutefois, le marché est dans l'incertitude en raison de la COVID-19 et il comble seulement les besoins immédiats. De plus, beaucoup de producteurs retiennent leurs récoltes en attendant que les prix remontent. Par ailleurs, la production biologique semble également stable et les producteurs s'en tiennent à leur plan de rotation.

https://organicbiz.ca/organic-markets-steady-in-late-june/

La COVID-19 mène à une nouvelle croissance des ventes dans le bio

2020-06-12 - Selon l'Association du commerce biologique des États-Unis, les ventes biologiques se sont accrues de 50 % durant la période où les ménages faisaient des provisions au tout début du confinement et elles ont cru de 20 % pendant le printemps. Les ménages ont indiqué qu'ils sont à la recherche d'aliments plus sains pour la santé et avec moins d'ingrédients. Les ventes dans le secteur biologique ont totalisé 55,1 G$ US aux États-Unis en 2019, une hausse de 5 % par rapport à l'année précédente : 50,1 G$ US en alimentation en hausse de 4,6 %.

https://organicbiz.ca/covid-19-driving-new-surge-in-organic-sales/

Le Canada et Taiwan ont convenu d'un accord temporaire

2020-06-05 - Le Canada et Taiwan ont convenu d'un accord pour une période d'un an pour une réciprocité de la certification biologique : les produits certifiés biologiques d'un pays pourront être vendus comme tel dans l'autre pays. L'équivalence durera un an ou jusqu'à ce que l'ACIA inspectera sur place et finalisera les facteurs déterminants de l'équivalence. Le nombre d'équivalences biologique s'élève maintenant à six, incluant le Japon, l'Union européenne, le Costa Rica, la Suisse et les États-Unis.

https://organicbiz.ca/canada-taiwan-reach-interim-agreement-for-organic-trade/

Les prix bio sont largement stables malgré la croissance de la demande

2020-05-29 - Après deux mois sous la COVID-19, le prix des grains bio est globalement stable malgré la croissance de la demande - les consommateurs cuisinent plus souvent à la maison -, et ce, en raison de l'offre qui serait abondante due à la forte rentabilité du secteur biologique. Toutefois, en segmentant les marchés, on constate que le prix des grains pour la consommation humaine s'est apprécié ou est resté stable (lin brun, le seigle de consommation humaine, le pois jaune ou le blé de consommation humaine) tandis que celui pour la demande fourragère s'est incliné (blé fourrager, maïs et soya).

https://organicbiz.ca/organic-prices-largely-steady-despite-increased-demand/

Le marché biologique n'est pas affecté par la COVID-19

2020-05-14 - Selon Mercaris, le marché bio était baissier avant la COVID-19, mais la pandémie a renversé cette tendance. La demande biologique pourrait de nouveau croître grâce à la demande en produits plus sains pour la santé. Le secteur des grains subira toujours de la pression provenant des importations, particulièrement pour le soya, mais le marché semble préférer les grains provenant des États-Unis et du Canada.

https://organicbiz.ca/organic-markets-unaffected-by-covid-19/

Les offres du bio se maintiennent dans un contexte d'incertitude mondiale

2020-05-01 - Le niveau des prix semble stable pour le secteur bio dans un contexte de pandémie mondiale et le la prime par rapport au conventionnel se maintient. Par contre, la tendance des prix ne semble pas favorable lors du retour à la normale d'ici un ou deux mois : les consommateurs qui ont entreposé de la farine en auront plus besoin pour un certain temps et les ménages qui ont perdu leurs emplois devront ralentir leurs dépenses dans le secteur alimentaire.

https://organicbiz.ca/organic-bids-holding-steady-amid-global-uncertainty/

Le maïs et le blé bio doivent composer avec une abondance de l'offre

2020-04-29 - Selon Mercaris, la production a augmenté de 9 % pour le maïs et de 15 % pour le blé en 2019 et les importations se sont grandement accrues de 12 % à la fin de l'année 2018-2019 par rapport aux projections. Les acheteurs s'attendaient à une offre plus restreinte et ont importé davantage de grains, mais la récolte a été mieux que prévu, ce qui a engendré une abondance de l'offre. Par contre, le soya se porte mieux avec une bonne demande et une diminution des importations provenant de la Chine et des pays de la mer Noire. La production de soya s'est renforcée de 9 % en 2018-2019.

https://www.world-grain.com/articles/13620-us-organic-corn-wheat-challenged-with-oversupply

Nature's Path lance un gruau biologique d'agriculture régénératrice

2020-04-24 - La compagnie Nature's Path a lancé un produit d'une édition limitée : un gruau instantané biologique d'agriculture régénératrice. Cette démarche vise à combattre les changements climatiques par l'alimentation. Celle-ci a déjà mis au point un contenant carboneutre.

https://www.foodincanada.com/food-in-canada/natures-path-launches-regenerative-organic-instant-oatmeal-144731/

P&G ont enregistré leur plus grande croissance des ventes depuis plusieurs années malgré la COVID-19

2020-04-17 - Procter & Gamble a enregistré sa meilleure croissance de ventes aux États-Unis depuis plusieurs années malgré la COVID-19 en raison, notamment, d'une augmentation des ventes du secteur biologique. Pour le premier trimestre, les ventes de produits biologiques se sont accrues de 6 %.

https://www.pymnts.com/news/retail/2020/pg-registers-biggest-sales-increase-in-years-amid-covid-19/

Les producteurs bio parlent maintenant de rendement

2020-04-16 - Par le passé, les producteurs de l'Ouest canadien ne regardaient pas trop les rendements des céréales bio, selon l'auteur, se contentant d'un rendement de 40 % par rapport au conventionnel en raison d'une utilisation minimale des fertilisants. En investissant dans les engrais verts et les plantes de couverture, les producteurs bio peuvent au moins aspirer à 70 % du rendement des cultures conventionnelles, voire à 90 % dans certaines régions. 

https://organicbiz.ca/organic-growers-now-talking-about-yield/

Comment le bio et les marchés locaux sont affectés par la COVID-19

2020-04-15 - Depuis le début du confinement, les denrées biologiques et locales sont en demande, même que certains ont doublé leurs ventes. Les groupes d'agriculteurs soutenus par la communauté ont connu une hausse des inscriptions, mais il reste certains défis à relever, notamment la distanciation sociale . Il reste beaucoup de parts de marchés à capturer dans le secteur des grains biologiques étant qu'aux États-Unis, près de 70 % des grains sont importés.

https://www.agriculture.com/crops/how-organic-and-local-food-markets-are-affected-by-covid-19

La demande forte soutient les prix bio malgré la pandémie mondiale

2020-03-27 - Pour l'instant, les consommateurs entreposent les produits essentiels, ce qui soutient les prix des grains bio. Par contre, dans ces temps d'incertitude, tout peut bouger rapidement. Le prix de l'avoine bio n'a pas encore réagi à la hausse de la demande, car les acheteurs ont une position longue. Le prix des légumineuses bio est également soutenu par une demande croissante qui précède la COVID-19.

https://organicbiz.ca/solid-demand-underpins-canadian-organics-amid-global-pandemic/

La fraude de 71 M$ US dans le Dakota du Sud met le projecteur sur la chaîne d'approvisionnement dans le bio

2020-03-23 - Un procureur fédéral a accusé un producteur bio d'une fraude de 71 M$ US pour avoir fait passé des grains et des semences conventionnels comme biologiques pendant cinq ans. Cette fraude est la 2e plus importante dans le secteur biologique des États-Unis et fait écho à celle en Iowa pour un montant évalué à 140 M$ US, car le fraudeur a également eu des dépenses personnelles extravagantes. Les moyens par lesquels le fraudeur a obtenu la certification biologique demeurent encore un mystère.

https://www.omaha.com/money/markets/million-fraud-case-in-south-dakota-puts-harsh-spotlight-on/article_a17245cf-e7c7-5c86-bcc6-dc1fe1b3bb6c.html

Les producteurs biologiques devront s'attendre à une baisse des profits

2020-03-19 - Les producteurs biologiques du Manitoba devront s'attendre à une baisse des profits cette année en raison de la croissance des producteurs biologiques, ce qui exerce une pression sur la prime bio. Cette dernière varie entre 157 et 167 % pour le blé fourrager, l'avoine et les pois jaunes. Il en est de même pour le blé de consommation humaine dont son prix se situait entre 17 et 22 $ le boisseau et qui est présentement aux alentours de 15 $ le boisseau. Pour tirer leur épingle du jeu, les producteurs biologiques devront améliorer le rendement de leurs cultures.

https://www.producer.com/2020/03/organic-producers-looking-at-slim-profits/

Comment le coronavirus va affecter les prix des grains bio

2020-03-09 - En raison du coronavirus, les consommateurs augmentent leur consommation d'aliments de base. De plus, en théorie, un dollar américain plus faible devrait augmenter le prix des grains importés, mais présentement, les devises étrangères comme celles de l'Argentine ou de l'Inde se sont dévaluées de manière plus importante que le billet vert.

https://finance.yahoo.com/news/coronavirus-affect-organic-grain-prices-132412343.html

L'USDA poursuivi pour son inclusion de l'hydroponie dans la certification biologique

2020-03-03 - Des producteurs, des organisations et des associations poursuivent l'USDA pour avoir inclus l'hydroponie dans la certification biologique. Les plaignants rapportent que la production biologique n'a pas juste pour but de produire sur un sol, mais d'augmenter l'activité biologique du sol, ce les producteurs en hydroponie ne satisfont pas.

https://www.thepacker.com/article/usda-sued-over-hydroponic-organic-certification

Les surplus laissent les prix à plat ou plus bas

2020-02-28 - Les surplus de grains bio ont gardé les prix stables dans l'ensemble du Canada en février. De plus, l'importation de grains bio des États-Unis a contenu le prix des grains bio.

https://organicbiz.ca/surplus-leaves-organic-prices-flat-or-lower/

La demande de chanvre est pour le bio

2020-02-13 - La demande du chanvre bio croît beaucoup plus vite que celle pour le conventionnel. La compagnie Manitoba Harvest, qui se vante comme étant la plus grande entreprise manufacturière du chanvre du monde, offrira plus de contrats en culture biologiques que conventionnelles.

https://www.producer.com/2020/02/hemp-demand-goes-organic/

Chaque vente d'un paquet de 6 de Michelob Ultra achète 6 pieds carrés de terre bio

2020-01-31 - Michelob Ultra Pure Gold - de la plus grande compagnie brassicole au monde Anheuser-Busch - lance son nouveau programme lors du 54e Super Bowl. Ce programme vise à convertir 6 pieds carrés de terre en production biologique pour chaque vente de paquet de 6 de cette bière.

https://www.agweb.com/article/michelob-ultra-6-pack-purchase-buys-6-feet-organic-farmland

La Russie se lance dans le bio

2020-01-16 - La Russie veut produire plus d'aliments bio pour combler son marché intérieur et aussi pour exporter en raison des forts prix. Elle veut harmoniser ses standards aux exigences internationales en termes de production et de traçabilité. Les échelles de grandeur n'ont rien à voir avec la production bio au Canada ou aux États-Unis, car on parle de fermes qui ont des milliers d'hectares en production.

https://www.terre-net.fr/observatoire-technique-culturale/strategie-technique-culturale/article/la-russie-se-lance-dans-le-bio-217-165457.html

L'USDA proposera prochainement un règlement game-changing pour le bio

2020-01-12 - Selon l'administratrice adjointe du programme national biologique de l'USDA, la nouvelle proposition renforcera le respect de la loi dans le secteur biologique. Cela permettra de : augmenter la visibilité et la responsabilité; réduire les exceptions et augmenter les certificats pour les manutentionnaires; créer une obligation d'avoir une certification pour toutes les importations biologiques; accroître la supervision de l'accréditation et de la certification. Cette année sera un projet pilote dès que le logiciel sera terminé.

https://www.thepacker.com/article/usda-propose-game-changing-organic-rule-soon

2019

Un triturateur du Montana va gérer le canola bio

2019-12-06 - Un triturateur du Montana va gérer le canola et le lin bio. La capacité de production sera de 75 000 tonnes annuellement, comparativement à 850 000 t pour un triturateur conventionnel dans l'Ouest. Une grande partie de l'approvisionnement sera faite dans l'Ouest canadien.

https://www.producer.com/2019/12/crusher-planned-for-montana-will-handle-organic-canola/

Pourquoi les Canadiens mangent bio?

2019-10-03 - Dans un sondage réalisé auprès de 1 000 Canadiens en décembre 2018, les fruits et les légumes sont les aliments biologiques les plus populaires suivis par le pain et les céréales. Lorsqu'ils sont questionnés à savoir pourquoi ils choisissent d'acheter des produits céréaliers bio, les répondants déclarent que c'est pour réduire l'exposition aux pesticides dans leur alimentation (à 41 %), pour éviter de manger des OGMs (à 40 %), pour réduire l'utilisation des pesticides et des fertilisants (à 32 %), pour promouvoir la santé des sols en milieu agricole (à 18 %), pour protéger la qualité de l'eau (à 16 %) et pour réduire les gaz à effets de serre (à 13 %). 

https://www.producer.com/2019/10/why-do-canadians-eat-organic/

Quatre sentences dans une prison fédérale américaine pour fraude dans le bio

2019-08-20 - Un Américain a été condamné à plus de 10 ans de prison pour avoir vendu du grain conventionnel comme étant biologiques pour des revenus évalués à 120 M$ US. Il aurait vendu plus de 11 500 000 boisseaux de grains dont 90 % étaient étiquetés frauduleusement comme étant bio. Des producteurs complices ont également été condamnés à la prison pour avoir contribué à la supercherie.

https://www.world-grain.com/articles/12492-four-sentenced-to-federal-prison-for-organic-fraud

Alberta : terre du pétrole et des aliments bio

2019-07-19 - 74 % des Albertains achèteraient des produits bio chaque semaine contre 62 % pour les Manitobains et les Saskatchewanais. Cette forte demande proviendrait des millénariaux qui s'identifient comme étant des consommateurs éthiques. Le nombre de producteurs dans la province pourrait également expliquer cette forte demande.

https://www.producer.com/2019/07/alberta-home-of-oil-and-organic-food/

Le bio dans les Prairies rebondit

2019-07-18 - Le nombre de producteurs bio a augmenté de près de 600 en l'espace de 5 ans. La principale raison serait la baisse des prix dans le conventionnel. La superficie en production bio s'est renforcée de 600 000 acres et elle a plus que doublé dans les légumineuses. Le nombre d'éleveurs biologique a stagné.

https://www.producer.com/2019/07/prairie-organics-bounce-back/

Le nombre de fermes bio bondit

2019-07-16 - Le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV) affirme que le nombre de fermes biologiques a bondi de 29 % entre 2017 et 2018, et que les superficies ont augmenté de 13 000 hectares. La production végétale s'est accrue de 17 %. Le rendement du soya bio est semblable à celui du soya conventionnel­, tandis que celui des céréales et du maïs bio sont inférieurs au conventionnel.

https://www.lapresse.ca/actualites/201907/16/01-5234044-le-nombre-de-fermes-bio-bondit.php

Le gouvernement du Canada poursuit ses démarches pour bâtir une industrie biologique forte et concurrentielle

2019-06-14 - La ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, a annoncé une contribution de 992 131 $ à l'Association pour le commerce biologique du Canada. L'objectif est de créer des débouchés au pays, de favoriser les exportations de produits de haute qualité, et de continuer à bâtir la confiance du public et à soutenir la réputation de la « marque Canada biologique ».

https://www.canada.ca/fr/agriculture-agroalimentaire/nouvelles/2019/06/le-gouvernement-du-canada-poursuit-ses-demarches-pour-batir-une-industrie-biologique-forte-et-concurrentielle.html

Un nombre record de fermes françaises ont fait la transition vers la production biologique

2019-06-04 - Près de 5 000 fermes françaises ont fait la transition vers le biologique l'an passé, battant le record de 2016 et 2017 à 4 200 fermes. Dans le secteur des grains, les superficies en bio ont cru de 31 %, représentant 4,3 % de toutes les superficies de grains en France.

https://af.reuters.com/article/commoditiesNews/idAFL8N23B40O

Congrès de l'Acfas : quand le bio produit autant que le traditionnel

2019-05-29 - La production de blé bio peut parfois être comparable à la production conventionnelle, sans altérer ses qualités boulangères. Ces tests ont été effectués en Montérégie et au Centre-du-Québec.

https://www.lapresse.ca/actualites/sciences/201905/28/01-5227920-congres-de-lacfas-quand-le-bio-produit-autant-que-le-traditionnel.php

Le prix bio aux États-Unis est mixte pour le blé et le blé durum

2019-05-23 - Les craintes pour le blé d'automne et le temps humide ont fait augmenter les prix de certains grains bio selon Mercaris. Les États-Unis ont suspendu toutes les importations de grains bio provenant des pays de la mer Noire. Les marchés s'y sont ajustés. Au lieu d'importer la fève, les marchés importent maintenant le tourteau de soya de l'Inde.

https://www.world-grain.com/articles/12099-us-organic-wheat-and-durum-prices-mixed

La certification biologique passe à l'étape suivante

2019-05-02 - Une certification biologique créée aux États-Unis va plus loin dans la promotion de la minimisation du travail du sol. Elle se nomme Regenerative Organic Certified standard. Cette certification a plusieurs échelons dans l'emploi du labour : ça peut aller d'une utilisation par nécessité seulement et à une fréquence irrégulière à un seul labour en trois ans. Cette certification encourage également l'utilisation des plantes de couverture.

https://www.producer.com/2019/05/organic-certification-takes-the-next-step/

Un autre homme du Missouri est accusé pour fraude de grains biologiques

2019-05-01 - Un producteur a fraudé ses clients en leur vendant des grains non biologiques comme étant biologique. Ce producteur du Missouri est le second à avoir été arrêté pour fraude alimentaire liée au secteur biologique.

https://www.thegazette.com/subject/news/public-safety/another-missouri-man-charged-in-fake-organic-grain-scheme-20190501

Shaw : Avons-nous le besoin de revoir notre dépendance à la grande agriculture

2019-04-07 - L'analyste Philip Shaw remet en question ses choix de s'être lancé dans l'agriculture conventionnelle avec ses semences GM et ses pesticides. Le discours pro agriculture de masse fait valoir les rendements et les profits plus élevés. Par contre, lorsqu'on analyse les producteurs avec le meilleur profit à l'acre, on constate que depuis les trois dernières, ce sont des producteurs bio qui sont au sommet.

https://www.ontariofarmer.com/comments/shaw-do-we-need-to-re-visit-the-addiction-to-big-ag

L'industrie bio n'offre pas un accueil chaleureux aux producteurs hydroponiques et aquaponiques américains

2019-02-08 - Le Center for Food Safety aux États-Unis a acheminé une pétition avec l'USDA demandant la prohibition de la production hydroponique sous régie biologique. La pétition de 22 pages demande également le retrait des permis existant sous une telle régie.

https://www.foodsafetynews.com/2019/02/organic-industry-is-not-giving-hydroponic-growers-a-warm-embrace/